Quelle est la plus belle année du hip-hop? C’est ce que nous allons découvrir en dévoilant régulièrement, l’une des dix meilleures années du hip-hop dans l’ordre décroissant du classement.

#10 – 1997: La fin de la guerre east/west, Biggie, Will Smith, Jay-Z, Busta Rhymes…

#9 – 2000: La montée en puissance d’Eminem et le triomphe d’Outkast

#8 – 2003: 50 Cent devient roi de New York, dernier classique pour Jay-Z

#7 – 2005: L’underground prend la relève suite au beef 50 Cent vs The Game et l’éclosion du south

#6 – 1995: Bad Boy vs Death Row et l’apogée de New York

#5 – 1998: Avec DMX, Big Pun et Lauryn Hill, l’après Tupac-Biggie prend forme

#4 -1988: N.W.A et la naissance du Gangsta Rap

Albums classiques: Straight Outta Compton de NWA – Follow The Leader d’Eric B et Rakim – Long Live The Kane de Big Daddy Kane – It Takes A Nation of Millions To Hold Us Back de Public Enemy – The Great Adventures Of Slick Rick de Slick Rick – By All Means Necessary de Boogie Down Productions – Strictly Business de EPMD – Eazy-Duz-It d’Eazy-E

Singles Timeless: Straight Outta Compton de NWA – Bring The Noise et Don’t Believe The Hype de Public Enemy – Parents Just Don’t Understand de DJ Jazzy Jeff & The Fresh Prince

Rappeurs à leur apogée: Rakim – Slick Rick – Big Daddy Kane – Chuck D

Nouveaux venus: Ice Cube – Eazy-E – The Fresh Prince – DJ Jazzy Jeff

Si nous devions classer les années les plus importantes de l’histoire du hip-hop, 1988 serait en tête de liste. Vous aviez un album qui a poussé le genre vers de nouveaux sommets créatifs (Slick Rick), un qui a présenté la première superstar du rap (Big Daddy Kane), et un autre qui a fait apparaitre l’un des plus grands paroliers à son apogée (Rakim). Mais seulement deux albums ont transcendé le hip-hop, tout en traçant la voie pour la décennie suivante: It Takes A Nation of Millions… et Straight Outta Compton. L’héritage des deux albums est ancré dans leur message, Public Enemy incarnant le rôle d’activiste politique, tandis que NWA instillait la peur dans tout le pays, par le biais de son approche du black power.

Coté carnet rose, 1988 aura vu naitre Joyner Lucas, Fashawn, Rapsody, et Dave East.

 

Les critères de sélection:

Afin de déterminer la meilleure année du hip-hop, nous nous sommes concentrés sur sept critères différents.

1. L’état du rap game: Quels étaient les événements qui entouraient la culture à l’époque ?
2. L’influence sur le genre: Dans quelle mesure et de quelle manière l’année en question a-t-elle influencé le hip-hop ?
3. Le nombre d’albums classiques: Quelles ont été les sorties les plus importantes et les plus marquantes de l’année ?
4. Les singles timeless: Quels sont les singles sortis cette année là qui passent encore en boucle aujourd’hui ? (L’année de sortie de l’album peut différer avec celle du single)
5. Les rappeurs à leur apogée: A l’époque, quels MCs étaient au sommet de leur art ?
6. Les nouveaux venus: Quels rappeurs en devenir se sont fait connaitre cette année-là ?
7. Underground’s jewelz: Quelles pépites moins mises en avant ont fait leur apparition ?