La meilleure année du Hip-Hop #5 – 1998: Avec DMX, Big Pun et Lauryn Hill, l’après Tupac-Biggie prend forme

Quelle est la plus belle année du hip-hop? C’est ce que nous allons découvrir en dévoilant régulièrement, l’une des dix meilleures années du hip-hop dans l’ordre décroissant du classement.

#5 – 1998: Avec DMX, Big Pun et Lauryn Hill, l’après Tupac-Biggie prend forme

Albums classiques: Aquemini d’Outkast – It’s Dark And Hell Is Hot de DMX – Vol. 2… Hard Knock Life de Jay-Z – The Miseducation of Lauryn Hill de Lauryn Hill – Capital Punishment de Big Pun – 400 Degreez de Juvenile – Shut Em Down d’Onyx – Moment Of Truth de Gang Starr – G-Funk Classics 1 & 2 de Nate Dogg – Kuruption de Kurupt

Singles timeless: Second Round K.O de Canibus – Ruff Ryders Anthem et Slippin de DMX – Shut Em Down d’Onyx – Changes de Tupac – Just Don’t Give A F*ck d’Eminem – Gettin’ Jiggy Wit It et Miami de Will Smith – Still Not A Player de Big Pun – Jigga What Jigga Who et Hard Knock Life de Jay-Z – He Got Game de Public Enemy – Nobody Does It Better de Nate Dogg – What U See Is What U Get d’Xzibit – Doo Wop (That Thing) et Ex-Factor de Lauryn Hill – Definition de Mos Def et Talib Kweli – Gimme Some More de Busta Rhymes

Rappeurs à leur apogée: Outkast – Lauryn Hill – Jay-Z – DMX – Big Pun

Nouveaux venus: DMX – Fat Joe – Mos Def & Talib Kweli – Juvenile

Underground’s jewelz: Blackstar de Mos Def & Talib Kweli – 3rd Eye Vision de Hieroglyphics

 

La mort de Biggie en mars 1997, six mois seulement après celle de Tupac, a marqué officiellement la fin de l’âge d’or du hip-hop, laissant à leurs successeurs la tâche impossible de faire avancer le genre, tout en étant contraints de combler le vide laissé par les deux plus grandes stars du rap. Un an plus tard, au cours du second semestre 1998, le hip-hop s’est non seulement redressé, mais a produit une année légendaire qui se trouve au coude à coude avec les plus grandes. Tout a commencé avec l’émergence de DMX, un rappeur comme on n’en avait jamais vu. En mai de cette année-là, son premier album a fait un tabac dans le monde du hip-hop, atteignant un niveau de popularité qu’aucun débutant n’avait atteint depuis Snoop. Trois mois plus tard, Lauryn Hill a empiété sur la popularité de DMX avec son premier album qui s’est retrouvé en tête des charts. En septembre, Jay-Z a concrétisé, le jour même où Outkast a sorti son plus grand album. Enfin, c’est cette année là qu’un jeune rappeur blond de Detroit signera sur Aftermath…

 

Les critères de sélection:

Afin de déterminer la meilleure année du hip-hop, nous nous sommes concentrés sur sept critères différents.

1. L’état du rap game: Quels étaient les événements qui entouraient la culture à l’époque ?
2. L’influence sur le genre: Dans quelle mesure et de quelle manière l’année en question a-t-elle influencé le hip-hop ?
3. Le nombre d’albums classiques: Quelles ont été les sorties les plus importantes et les plus marquantes de l’année ?
4. Les singles timeless: Quels sont les singles sortis cette année là qui passent encore en boucle aujourd’hui ? (L’année de sortie de l’album peut différer avec celle du single)
5. Les rappeurs à leur apogée: A l’époque, quels MCs étaient au sommet de leur art ?
6. Les nouveaux venus: Quels rappeurs en devenir se sont fait connaitre cette année-là ?
7. Underground’s jewelz: Quelles pépites moins mises en avant ont fait leur apparition ?

Chloé Tissier
Inconditionnelle de musiques hip-hop, soul et r&b "Be bold, be brave enough to be your true self" - Queen Latifah

Stay Connected

610,238FansLike