‘The Omen’ est sorti en 1998 et est tiré de l’album Flesh of My Flesh, Blood of My Blood. The Omen est la suite du morceau ‘Damien’ de DMX qui mettait en scène une rencontre amicale entre X et Damien, ce dernier étant métaphoriquement utilisé afin d’évoquer le Diable.
Ici, DMX souhaite s’éloigner de l’emprise nocive et malsaine qu’exerce Damien à son égard, or un événement tragique le force à reproduire des crimes. Il finit par s’isoler, cependant, Damien lui réclame ce qui lui revient de droit, c’est-à-dire, l’âme de DMX. La chanson s’articule comme un dialogue entre les deux protagonistes où les passages en gras représentent Damien.






Le morceau ‘Damien’ se termine par un règlement de compte où DMX est grièvement blessé. Damien reste auprès de lui lors de sa guérison et lui promet loyauté et soutien. Or, X culpabilise de sa folie meurtrière lorsqu’ils sont ensemble :

Tu es toujours là, petit, je t’ai dit que je m’occupais de toi
Comme quand je t’ai ramassé quand ces pédés de négros t’ont tiré dessus
Je suis là pour te soutenir et je le pense vraiment
Mais à chaque fois que tu te disputes avec un négro, je finis par devoir tuer
Ce n’est pas ça, oublie ces deux enfants

DMX essaie de s’extirper de cette relation d’emprise avec Damien en refusant de le côtoyer à nouveau :

J’ai de nouvelles salopes, je sais que tu essaies de baiser
Pas vraiment
Quoi, je ne suis plus ton gars ?
Juste parce qu’un négro n’a plus besoin d’aide ?
Tu sais comment on fait, si l’un devient soft
On prend tous la mauviette et on la tabasse
Genre maintenant, là où tu vas, je n’essaie pas d’y aller
Trainer avec un négro comme toi, je n’y arriverai pas
Ce sera ce que c’est…

X a donc décidé formellement de ne plus passer du temps avec lui, or, Damien lui apprend que son cousin a été assassiné par la police :

Je ne traine pas avec ce négro, je le jure sur ma mère
Et puis merde, pour que tu saches que je suis sûr, je le jure mon frère
C’est comme s’il était devenu pire qu’avant
Quel genre de crasse ce négro me réserve-t-il ?
Ensuite je reçois l’appel : « Yo ? »
« X, la police vient de tuer ton cousin dans son quartier. Ne te vexe pas, les négros vont payer, rappelle toi que je te soutiens
Je t’ai dit que je m’occupe de toi !

Damien lui propose de venger son cousin humblement en abattant la police, responsable de nombreux décès dans le quartier. X se laisse de nouveau facilement influencer :

Ces négros doivent payer
Mais je sais qu’un jour, il va me demander une faveur
Mais merde, je n’ai pas le choix
Ces pédés ont tué mes gars, et je veux les voir s’écraser
C’est de ça que je parle, on joue dans la cour des grands. Et je vais utiliser la même arme que celle avec laquelle tu as tué ces deux enfants
Est-ce difficile de vivre avec ça ?
Nan
Tu vois, tu es toujours un joueur
Mais que veux-tu de moi ?
Ahh, je te le dirai plus tard

DMX a orchestré un attentat à l’encontre de la police mais décide par la suite de faire profil bas. Néanmoins, Damien réapparaît dans sa vie afin de conclure le marché qu’ils avaient passé lorsque DMX était encore proche de lui. En effet, X a vendu son âme à Damien, métaphoriquement au Diable, et fait un dernier appel de désespoir auprès de Dieu afin de l’aider à combattre le Mal :

La nouvelle est partout : « Une bombe explose dans la gare ».
Dans quoi me suis-je fourré ?
Le mental, c’est de se tirer de là
Je suis sorti
Hé, tu vas quelque part ?
Nan
A quoi sert le sac ?
Qu’est-ce que tu veux ?
Est-ce que ton négro peut entrer une minute et rouler un joint ?
C’est reparti…
Après ce que je viens de te donner ?
Tu n’agissais pas comme ça quand tu m’as demandé cette faveur
Je ne t’ai rien demandé !
Oh, si, tu l’as fait
Quand tu as vraiment eu besoin de quelque chose, tu m’as laissé te le donner
Tu m’as vendu ton âme quand tu n’as pas dit non
Laisse partir un négro ; maintenant, donne-moi ce que tu me dois !
Putain, tu pensais à quoi ? Il n’y a rien de gratuit !
Personne ne peut pas me battre tu sais !
Pardonnez-moi, mon Père, car j’ai péché
Et avec votre aide, je sais que le diable ne gagnera pas






‘The Omen’ est ainsi le deuxième épisode de la trilogie ‘Damien’, ‘The Omen’ et ‘Damien III’. Le prénom Damien est en réalité une allusion au film d’horreur The Omen, où ce personnage représente l’Anti-Christ. Le producteur Swizz Beatz confiera sur l’enregistrement : « Je ne voulais pas faire du beat un hymne de rue, un hymne de club, une histoire ou quoi que ce soit en particulier. Je voulais laisser la piste ouverte pour que Marilyn Manson ait son espace et que X ait son espace. J’ai laissé une dimension obscure pour que vous puissiez sentir Marilyn Manson et X avoir leur petit moment de folie. »

 

De quoi ça parle? est la section d’Adramatic Hip-Hop dans laquelle vous retrouverez quotidiennement une analyse textuelle détaillée d’un son ainsi que la traduction de ses passages clés afin d’en extraire l’histoire qu’il raconte.