Face au tollé qui a suivi sa décision de collaborer avec l’administration de Donald Trump, Ice Cube a pris un moment pour contester les critiques mettant en doute ses qualifications.


Ice Cube n’a jamais été du genre à fuir les conflits. Après l’annonce de sa collaboration avec les républicains dans le cadre de son initiative « Contract With Black America », le légendaire rappeur a été confronté à une vague de critiques apparemment sans fin, beaucoup accusant Cube de travailler directement avec Donald Trump et d’appuyer ainsi le controversé président. Malgré le fait qu’il ait dissipé de telles notions lors d’une interview avec Chris Cuomo, beaucoup n’ont toujours pas compris le raisonnement de Cube d’avoir voulu approché les deux partis.

Comme il l’a expliqué à Cuomo, les deux partis ont exprimé leur intérêt à travailler avec lui, bien que la campagne Biden l’ait expressément demandé après les élections ; la campagne Trump, en revanche, a proposé de travailler immédiatement. « Je vais voir ceux qui sont au pouvoir et je leur parle de nos problèmes en particulier », a expliqué Ice Cube. « Je ne vais pas parler des minorités, je ne vais pas parler des gens de couleur ou de la diversité ou rien de tout cela. J’y vais pour les Noirs américains. Ceux qui sont les descendants d’esclaves ».

Malheureusement, même si Cube est très clair, les critiques sont restés extrêmement bruyantes dans leurs frustrations. C’est arrivé au point où Ice Cube a dû lancer une riposte sur sa page Twitter, s’adressant à tous ceux qui s’interrogent sur ses qualifications et son éducation:


« J’espère que tous ces gens qui font des podcasts et des émissions de radio pour dire au monde que je suis trop peu qualifié et peu instruit pour parler d’un document que j’ai créé, ne se feront pas demander de montrer leurs diplômes en communication pour vous montrer qu’ils sont suffisamment qualifiés et instruits pour vous parler sur les ondes », écrit-il, mettant les gens au défi de se regarder dans le miroir.

 

Hier, T.I. avait déjà pris la défense du rappeur de Los Angeles:

« Ce que vous devez faire, c’est de donner à Ice Cube le bénéfice de sa réputation. Si nous n’avons jamais su, ou vu, ou attrapé Cube pour une connerie, qu’il n’a pas fait de claquettes et n’a jamais fait le dos rond pour aucun partisan de la suprématie blanche, pourquoi pensez-vous qu’il va commencer maintenant, 35, 40 ans plus tard? Pourquoi? Vous devez lui donner le crédit de sa crédibilité. Et si vous ne savez pas qu’il a déjà fait des conneries avant, pourquoi le mettre automatiquement dans la merde maintenant ? »

 

Il y a quelques jours, Ice Cube défendait son choix de travailler avec les Républicains tout en assurant n’avoir jamais rencontré Donald Trump:

« Je n’ai pas parlé à Donald Trump. Je ne l’ai jamais rencontré de ma vie. J’ai donc parlé à son équipe et il a apporté les ajustements nécessaires à son plan. C’est tout à fait vrai. Je peux inventer des conneries et mentir sur ce qui s’est passé. C’est la vérité. C’est ce qui s’est passé. Et les démocrates avaient encore la possibilité de faire la même chose. Ils ont l’opportunité de faire ça. »