Rejeté et battu par sa mère, DMX trouve du réconfort auprès de sa grand mère. Mais cela ne suffisait pas à remplir son ventre et il s’est donc mis à dealer.

« J’ai commencé à vendre à 7 ans. Au début je le faisais pour pouvoir me nourrir, mais ensuite je suis devenu plus gourmand, je voulais de l’argent. Et j’avais volé un chien donc je devais nourrir le chien. Je me suis acheté un couteau et j’ai appris à comment m’en servir pour pouvoir l’utiliser si il le fallait. »

 

La vie de petit criminel d’Earl s’est intensifiée et l’a fait s’isoler. Bientôt il allait devenir violent envers quiconque allait tenter de se rapprocher de lui.

« J’étais en colère, j’avais un problème. Je pensais que j’allais tuer quelqu’un, je frappais des gosses avec des bics. Je me battais beaucoup à l’école, pas seulement avec les étudiants mais aussi avec les professeurs. J’étais très agité. »

 

L’abandon de sa mère

En 1982, à l’âge de 11 ans, Earl était complètement hors de contrôle. Sa mère avait organisé une visite au Children’s Village, une maison de correction pour les jeunes à risque. C’était un environnement surpeuplé et hostile, où les enfants les plus turbulents étaient institutionnalisés.

 

Smokey Fontaine, auteur du livre ‘E.A.R.L: The Autobiography Of DMX’: « Au début elle lui a dit qu’elle voulait juste visiter. Et lorsqu’ils sont arrivés ils ont vu que c’était très stylé banlieue avec des espaces verts. Elle a demandé à Earl si il aimait, il lui a répondu: ‘Ouais j’aime assez bien, c’est cool.’ Elle a dit: ‘Tant mieux parce que tu restes ici.’

Sa mère et sa soeur s’en vont en direction de la voiture, et elles retournent chez elles en le laissant là:

« J’étais blessé. J’étais en colère. Je n’étais pas du tout préparé, je n’avais pas pris de sac, j’avais juste ce que j’avais sur moi. J’ai juste pris sur moi, c’était l’une des choses les plus difficiles que j’ai faites dans ma vie à ce jour. C’était de me dire: ‘Ok’, tout en gardant un visage impassible. »

 

Smokey Fontaine: « C’était simplement la continuation de la trahison de sa mère et d’autres, qui a vraiment affecté son habileté à faire confiance en quiconque après ça. »

« Une autre facette de moi est née »

Depuis, DMX ne fut plus jamais le même.

« Une autre facette de moi est née à ce moment là. La facette qui m’a permis de me protéger moi même. Celle qui m’a fait savoir que je devais me protéger, car il n’y avait personne d’autre pour me protéger. »

 

Une fois adulte, qu’a-t-il pensé du comportement de sa mère?

« Je ne sais pas vraiment dire pourquoi elle a fait ce qu’elle fait. Car je ne sais pas ce qu’elle a enduré. C’était une époque où je m’en foutais de ce qu’elle avait traversé. Mais je suis plus âgé maintenant, et je l’aime, mais loin de moi. »

Indirectement, c’est grâce à cette trahison que DMX s’est mis au Hip-Hop, comme vous pourrez le découvrir dans la prochaine partie.

 

Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com