7 rappeurs qui se sont retrouvés complètement fauchés, ou presque

De 50 Cent à DMX en passant par Xzibit, Lil Kim ou encore Bow Wow, voici 7 rappeurs qui se sont retrouvés complètement fauchés, ou presque.

Le rap, plus que d’autres formes de musique, tend à donner l’image d’un certain style de vie luxueux que les artistes doivent mener. Lorsque vous écrivez des chansons sur l’argent que vous dépensez tout le temps, vous devez afficher ces choses dans la vie réelle. Le style de vie du rappeur est donc rempli de stéréotypes tels que les chaînes en or, les voitures de luxe et les jets privés. Pour la plupart des rappeurs qui ont du succès, ce mode de vie est viable tout en réussissant à mettre de l’argent de côté pour les mauvais jours. Mais le rap est aussi rempli d’anciennes stars qui se retrouvent complètement fauchées.

Souvent, les bijoux, les véhicules et les manoirs luxueux n’aident pas. De plus, il y a beaucoup de rappeurs qui prennent beaucoup de retard dans le paiement des pensions alimentaires. Mais un certain nombre de faillites pourraient apparemment être évitées si l’école du rap enseignait une règle simple : vous devez payer vos impôts. Oui, chaque année. Cela semble choquer de nombreux artistes, comme vous pouvez le voir ci-dessous.


50 Cent a dû payer deux énormes amendes

Pour 50 Cent, le flux d’argent semblait être sans fin à une certaine époque. En 2015, le New York Post a rapporté qu’il avait vendu près de 30 millions d’albums, qu’il avait gagné entre 60 et 100 millions de dollars sur son investissement dans Vitamin Water, qu’il avait des contrats avec des entreprises comme Reebok et Right Guard, et qu’il possédait un label et une entreprise de vêtements à succès. En 2010, le Washington Post estimait sa valeur nette à un demi-milliard de dollars.

Lorsque 50 Cent a demandé d’être mis en faillite en 2015, il gagnait 185.000 dollars par mois. 72.000 dollars allant à sa maison de 18 chambres tandis que presque tout le reste était alloué à d’autres dépenses. Il avait également déclaré que la plupart des voitures, bijoux et jets qu’il montrait sur les réseaux sociaux étaient en fait empruntés ou loués.

 

Mais ses plus gros problèmes sont venus des choses illégales qu’il a commises. En raison de son beef avec Rick Ross, il a décidé d’afficher la mère de l’enfant de ce dernier. 50 Cent a acheté une s*xtape de la femme, y a ajouté une voix off se moquant d’elle, et l’a mise en ligne à son insu et sans son consentement. Un juge l’a condamné à payer 7 millions de dollars de dommages et intérêts. Il a également été reconnu coupable d’avoir copié le design de ses écouteurs G-Unit d’une autre société. Cette transgression lui a coûté 17 millions de dollars. 50 Cent a immédiatement déposé le bilan, affirmant que ces jugements dépassaient sa valeur nette de 25 millions de dollars.

En 2016, il a résolu ces problèmes, promettant de payer 23 millions de dollars à ses créanciers sur cinq ans.


DMX devait plus d’un million de dollars en pension alimentaire

DMX a sorti cinq albums numéro 1 et a été l’un des rappeurs les plus populaires de la fin des années 1990. Malheureusement, malgré l’argent qui affluait alors, ses finances étaient un désastre.

BET affirme qu’il a déposé une demande de faillite en 2009, mais que le tribunal l’a refusée parce qu’il avait retardé l’affaire de façon déraisonnable. Les choses ne se sont apparemment pas arrangées, puisqu’il a réessayé en 2013. Pour cela, son manager avait déclaré que les « contraintes financières de DMX avaient entravé sa carrière pendant plusieurs années », imputant les problèmes à une « mauvaise gestion financière par ses représentants précédents. »

 

DMX a déclaré qu’il ne possédait que 50.000 dollars, qu’il ne gagnait que 1.677 dollars par mois et qu’il avait entre 1 et 10 millions $ de dettes. Dans le détail, il devait notamment 21.000 dollars pour une voiture en leasing et 1,24 million de dollars en pension alimentaire. Mais le juge a également rejeté cette demande de banqueroute, citant des incohérences qui faisaient que DMX semblait indigne de confiance.

DMX a ensuite déposé une autre demande en 2016. Cette fois, il a dit qu’il devait encore plus d’argent et qu’il n’avait absolument rien sur son compte bancaire et aucun actif, à l’exception de sa maison, qu’il essayait de sauver de la saisie. Enfin, en 2018, l’IRS est venu chercher les 2,29 millions de dollars que DMX leur devait, et il a fini par passer un an en prison pour fraude fiscale.


Xzibit et le manque de revenus suite à la fin de P*mp My Ride

Xzibit a eu une carrière florissante dans le hip-hop à partir de 1996, avec un album certifié Disque de Platine et deux albums Disques d’Or. Le tout bien avant de commencer à animer P*mp My Ride sur MTV. Mais l’émission populaire, où les gens apportaient leurs vieilles voitures déglinguées pour les transformer, était alors une véritable mine d’or. Elle n’a duré que de 2004 à 2007, et l’annulation de l’émission a pris Xzibit et son compte en banque par surprise.

Selon Detroit News, en 2007, Xzibit a gagné 497.175 dollars. Mais l’année qui a suivi la fin de son émission de télévision lucrative, il n’a gagné que 67.510 dollars. C’était un problème compte tenu du style de vie auquel il s’était habitué pendant ses grandes années. Il possédait des maisons en Californie et au Nouveau-Mexique. En 2009, son manoir était menacé de « saisie imminente ». Il ne possédait pas non plus de voiture, même lorsqu’il présentait une émission centrée sur le sujet, mais louait un Range Rover pour 2.230 dollars par mois. En 2010, il s’est retrouvé endetté de 1,4 million de dollars.

 

Xzibit a également eu du mal à payer ses impôts, et il ne pouvait pas totalement le reprocher à la fin de son émission. Il avait en effet manqué à son devoir de citoyen en 2006, 2007 et 2009. Entre 2008 et 2010, l’IRS est venu chercher son argent, réclamant un peu moins d’un million d’arriérés d’impôts. Xzibit a tenté de se déclarer en faillite, mais ses demandes ont été rejetées et ses biens ont été saisis.


Lil Kim, endettée de 4 millions

Bien qu’elle n’ait jamais cessé d’accumuler de grosses sommes d’argent, Lil Kim a eu du mal à rembourser son prêt hypothécaire. CNBC rapporte que sa banque a entamé une procédure de saisie en 2010, et qu’en 2015, les deux parties essayaient toujours d’arranger les choses. Mais en 2017, un juge a décidé qu’on lui avait donné assez d’opportunités. Un an plus tard, la banque a saisi son manoir du New Jersey, et Kim s’est placée sous la protection du chapitre 13 de la loi sur les faillites.

Elle avait d’importantes dettes. En plus d’avoir un retard de paiement de 650.000 $ sur sa maison, elle devait plus d’un million de dollars d’arriérés d’impôts à l’IRS. TMZ ajoute qu’elle avait 186.000 $ de retard de paiement sur ses factures et qu’elle était globalement dans le rouge à hauteur de 4 millions de dollars. Apparemment, ses revenus ont dégringolé en un an seulement, passant de 823.659 dollars en 2016 à 398.000 dollars en 2017. En 2018, elle a déclaré qu’elle gagnait environ 18.000 dollars par mois. Mais sur cette somme, elle devait prévoir 2.000 dollars pour son personnel, 2.000 autres dollars pour sa garde-robe et 10.000 dollars pour ses déplacements.

Kim a également dû se séparer du manoir qu’elle avait acheté en 2002. Il a été mis aux enchères dont l’ouverture était fixée à seulement 100 dollars. Kim a tenté d’annuler cette vente en déclarant au tribunal qu’elle était déterminée à sauver sa maison et à réorganiser ses dettes. Mais il a refusé, la société de crédit hypothécaire déclarant qu’elle manquait toujours des paiements.


Bow Wow n’a pas pu payer sa Ferrari

Bow Wow a commencé à sortir de la musique à l’âge de 13 ans. Il a enregistré des chansons à succès et est devenu acteur, jouant dans des films et des émissions de télévision. On pourrait donc penser qu’il a économisé une bonne somme d’argent au fil des ans. Mais si l’on en croit ce qu’il a dit à un juge en 2012, ce n’était clairement pas le cas.

 

Lors d’une affaire de garde d’enfant, Bow Wow a informé le tribunal qu’il ne gagnait que 4.000 dollars par mois et n’avait que 1.500 dollars sur son compte bancaire. Il se contentait également de louer une voiture relativement modeste. C’est peut-être parce que quatre ans plus tôt, il avait loué une Ferrari F430, et qu’en quelques mois, il était déjà en retard dans ses paiements. La société de crédit a réclamé son argent, et Bow Wow s’est retrouvé avec une facture de plus de 200.000 dollars. Il ne l’a pas payée, et en 2012, les intérêts ont porté le total à près de 300.000 dollars.

En 2017, il semblait toujours incapable de se permettre le style de vie qu’il pensait devoir projeter sur internet. Il avait posté une photo d’un jet privé sur Instagram avec une légende laissant entendre qu’il allait s’envoler pour New York avec. Mais quelqu’un l’a vu prendre un vol commercial et a posté une photo sur Twitter. On a également découvert que la photo du jet privé provenait en fait du site internet d’une entreprise de Floride.


Ma$e devient pasteur mais ne paye pas ses impôts

Puff Daddy a dominé l’année 1997. Tout en faisant l’éloge et la promotion de son défunt ami et partenaire musical, Notorious B.I.G., il a également invité son protégé, Mase, sur les tubes « Can’t Nobody Hold Me Down » et « Mo Money Mo Problems ». Mase a sorti son premier album solo, Harlem World, à la fin de l’année 1997 avec les hits « Feel So Good », « What You Want » et « Lookin’ at Me » qui lui ont permis de se faire un nom, et pas mal d’argent.

Peu après la sortie de son deuxième album Double Up en 1999, Mase met brusquement un terme à sa carrière musicale et devient un pasteur chrétien, bien qu’il revienne finalement au rap en 2004 avec Welcome Back. Cependant, le renouveau musical de Mase pourrait avoir été motivé par des préoccupations purement financières. En 2012, l’IRS a déposé des documents en Floride alléguant que le rappeur devait près de 125+000 dollars d’arriérés d’impôts remontant aux années 2000, 2001 et 2004.

 


Memphis Bleek n’avait que 100$ sur son compte bancaire

Memphis Bleek qui faisait partie de Roc-A-Fella Records de Jay-Z, était l’une des plus grandes jeunes stars du hip-hop à la fin des années 90 et au début des années 2000. Ses albums, Coming of Age, The Understanding et M.A.D.E., se sont tous bien vendus grâce à des tubes mémorables comme « It’s Alright », « Is That Your Chick (The Lost Verses) » et « Memphis Bleek Is… ». Malheureusement, Bleek n’a pas eu de tube majeur depuis plus d’une décennie, et il a dû faire face à des difficultés financières.

Il a sorti son dernier album studio en 2005, et l’argent a commencé à cesser d’arriver. Ainsi, en mars 2016, Bleek n’a eu d’autre choix que de déposer une demande de faillite dans un tribunal fédéral américain du New Jersey. À ce moment-là, son passif et ses dettes s’élevaient à plus de 380.000 $. Il devait 335.000 $ pour sa maison dans le New Jersey, 24.000 $ pour sa voiture, 9.000 $  en arriérés d’impôts et 13.000 $ en frais de justice. Il avait peu de chances de payer tout cela en temps voulu. Ses actifs totalisaient environ 274.000 dollars et le solde de son compte bancaire professionnel était de 0 dollar, tandis que son compte personnel ne contenait que 100 dollars.


 

Thomas Cll
Amateur de real hip-hop old school, spécialisé en gangsta rap