De quoi ça parle? est la nouvelle section d’Adramatic Hip-Hop dans laquelle vous retrouverez quotidiennement une analyse textuelle détaillée d’un son ainsi que la traduction de ses passages clés afin d’en extraire l’histoire qu’il raconte.

 

‘What They Do’ est sorti en 1996 et est tiré de l’album Illadelph Halflife de The Roots. Ce morceau dénonce l’évolution de l’industrie musicale devenue une usine capitaliste et non plus une activité artistique, permettant aux minorités de s’exprimer et de faire entendre leurs discours engagés.




Black Thought se trouve désenchanté du tournant que prend le hip-hop se transformant en une réelle industrie monétaire, se noyant dans les contrats budgétaires en délaissant les côtés artistiques de cette culture pourtant si riche et variée :

Une génération perdue, une nation en plein essor
La population mondiale face à leur frustration
Les principes du vrai hip-hop ont été abandonnés
Tout est contractuel et vise à faire de l’argent

Il juge certains rappeurs d’arrivistes et d’imposteurs, souhaitant simplement gagner de l’argent en entrant dans cette industrie lucrative. Il dénonce ainsi les mauvaises intentions de certains en testant leurs compétences limitées :

Les prétendus rappeurs ne semblent pas connaitre leurs limites
Répliques exactes et fausses représentations
Tu veux être un homme, alors vole de tes propres ailes
Pour être MC il faut des compétences, j’exige d’en voir certaines
Je laisse les fraudeurs continuer à se cacher et à errer (roam) comme un téléphone portable

Black Thought est inquiet de l’état du hip-hop étant entre les mains d’imposteurs opportunistes, néanmoins il est conscient que certains vont réussir à s’approprier cette culture à des fins bienveillantes ou douteuses :

La frontière est fine entre l’amour et la haine
Le rap game est dans un mauvais état, il n’a rien de sacré
C’est drôle quand je vois des négros faire du rap pour y arriver
Quelques-uns vont exploser, ou aller aussi loin qu’ils le peuvent

Ici, Black Thought parle du rap comme un besoin vital, un défouloir tout autant pour lui que pour sa communauté :

Mon taf c’est simplement de foutre le feu en soirée
Je suis Black Thought, habitué à faire du rap pour le sport

Dans le monde entier, les foules m’adorent à force de faire des tournées
Sous les applaudissements de vous tous hommes et femmes
Créateur de sons originaux qui se trouvent dans les magasins
Tu l’emportes chez toi pour l’absorber et le faire transpirer par tes pores
Qui peut maintenant arrêter la musique qui coule dans ces veines ?
Aller infiniment à contre-courant, c’est pour cela que c’est ma devise




Black Thought relate son quotidien de rappeur confirmé ayant accès au luxe et pouvant vivre de sa passion. Perfectionniste et débordant d’imagination, il s’aperçoit qu’il est difficile de détrôner The Roots, étant beaucoup trop implanté pour que des débutants mal intentionnés réussissent à prendre leur place.

Je vis la vie des limousines et des projecteurs
Avions et trains, journées courtes et nuits longues
Claviers et micros, accords de basse et kicks de batterie
Et mon mental est lourd, ils frappent ma tête comme une brique
Alors que je m’embarque dans une mission visant à accueillir l’obscurité
Quand au début j’éveille les arts, lorsque l’écoute commence
Ouvre grand ta tête, et laisse Thought y entrer
Mon style enrichi par tout Philadelphie
Une mentalité indétectable à l’œil nu
Ensuite, je suis payé lorsque le disque est joué
Pour faire court, « je veux que ce soit fait » comme Ed
Puis, après cela, je mise sur mon cousin Hamed
Nous laissons les filles se fondre aux bons gars à la peau foncée
Et découvrir que mon niveau n’est celui d’aucun autre
Et le crew des Roots règne officiellement et véritablement pendant que je continue

Immuable et éternel, ‘What They Do’ traite d’un sujet encore d’actualité au sein de l’industrie du hip hop.