Voici comment R Kelly a menacé une assistante pour l’empêcher de témoigner contre lui

R. Kelly a expliqué que des gens pouvaient disparaitre après qu’une jeune fille de 17 ans a envisagé de porter plainte contre lui, selon une ancienne assistante.

L’assistante, Cheryl Mack, a témoigné vendredi lors du procès pour crimes sexuels de Kelly qu’elle avait eu une relation professionnelle avec le chanteur sur deux périodes différentes.

La première a commencé en 2005, lorsque Mack était une manager et une dénicheuse de talents qui parlait occasionnellement à Kelly de collaborer avec divers chanteurs et auteurs-compositeurs qu’elle représentait. Mack a ensuite travaillé comme assistante pour Kelly en 2014, après avoir aidé à développer sa tournée « Black Panties » de 2013.

Selon Mack, la menace de Kelly est survenue après que l’une de ses clientes – une jeune fille de 17 ans que les procureurs ont identifiée au tribunal sous le nom de « Precious » – a travaillé avec Kelly vers 2009. Precious était une chanteuse de R&B et de rap, et Mack pensait qu’une collaboration avec Kelly serait fructueuse pour tous les deux.

 

Kelly s’est arrangé pour que Precious travaille sur de la musique dans les studios situés chez lui, à Olympia Fields, dans la banlieue de Chicago.

Mack a témoigné qu’à un moment donné, elle a appris que Precious avait cessé de travailler avec Kelly. Kelly a convoqué Mack à son domicile d’Olympia Fields, où il lui a dit que Precious « essayait d’intenter un procès » contre lui « lié au harcèlement sexuel ».

Kelly a dit à Mack de « choisir une équipe », dit-elle, rappelant que Kelly a dit que c’était un moment délicat pour lui car il allait bientôt se produire à la Coupe du Monde de football de 2010.

« Généralement, dans ce genre de situation, les gens sont portés disparus », a alors dit Kelly à Mack.

 

Mack a déclaré qu’elle l’avait « pris comme une menace » et que Kelly l’a ainsi contrainte à le soutenir.

Le croquis de Cheryl Mack lors de son témoignage

Après cette conversation, Mack a déclaré qu’Ed Genson, un avocat de Kelly, lui a présenté une déclaration sous serment pré-écrite. Elle a signé le document sans le lire en entier, bien qu’elle se souvienne qu’une partie de la déclaration sous serment disait qu’elle n’avait jamais vu Kelly donner de l’alcool à quelqu’un ou lui ordonner d’avoir des relations sexuelles.

Mack a ensuite pris l’avion pour rentrer à Atlanta. Elle a dit qu’elle n’avait pas parlé à Kelly ou Precious après avoir signé le document, mais qu’elle avait appris plus tard que la plainte de Precious contre Kelly était « résolue ».

 

Mack a corroboré une grande partie de la déposition d’autres témoins concernant les règles étranges que Kelly imposait à ses jeunes « petites amies ». Les femmes devaient obtenir sa permission pour quitter les chambres, n’étaient pas censées discuter avec ses employés et ne pouvaient pas regarder les hommes, a-t-elle dit.

Mack a déclaré avoir cessé de travailler pour Kelly en 2015, alors qu’elle, Kelly et d’autres membres de leur entourage mangeaient dans un McDonald du Connecticut. Elle a dit que Kelly a soudainement explosé de colère pendant cette conversation. Il a tapé sur la table et l’a faussement accusée d’avoir gâché une surprise d’anniversaire pour sa styliste personnelle.

« Il a commencé à m’insulter et m’a dit que je devais m’excuser », a-t-elle déclaré. « J’ai démissionné », a-t-elle ajouté.

Chloé Tissier
Inconditionnelle de musiques hip-hop, soul et r&b "Be bold, be brave enough to be your true self" - Queen Latifah

Stay Connected

610,238FansLike