Vanessa Bryant vient d’attaquer la société propriétaire de l’hélicoptère qui s’est écrasé, tuant Kobe, Gigi et 7 autres personnes, affirmant que l’appareil n’aurait jamais dû décoller.




Le procès prétend qu’Island Express n’était pas autorisé à voler car les conditions météorologiques le jour de l’accident n’étaient pas propices à un tel vol. Pour rappel, le brouillard était extrêmement bas et le pilote était dans des conditions aveuglantes avant l’accident.

Le procès indique également que le pilote volait à 280 km/h dans un brouillard épais.

La poursuite indique également que le pilote, Ara George Zobayan, a été sanctionné en 2015 pour avoir enfreint une règle en volant dans un espace aérien à visibilité réduite.

Le procès affirme également que l’hélicoptère n’était pas certifié pour voler par mauvais temps.




La plainte ne précise pas le montant des dommages-intérêts demandés, mais Vanessa demande des dommages-intérêts punitifs, affirmant que le pilote et Island Express ont été imprudents, et que les dommages pourraient se chiffrer en millions.