La nouvelle bande-annonce de Last Man Standing: Suge Knight and the Murders of Biggie & Tupac pointe du doigt l’implication de Knight et de la police de Los Angeles dans le meurtre du rappeur de Brooklyn en 1997.

Le prochain documentaire de Nick Broomfield explore les allégations de feu Russell Poole, un ancien détective de la police de Los Angeles, selon lesquelles des policiers travailleraient au noir pour le compte de la maison de disques Death Row Records de Suge Knight. Ces officiers auraient été impliqués dans le meurtre de Biggie Smalls, orchestré pour se venger du meurtre de Tupac. Dans la dernière bande-annonce, une poignée de personnes, témoins et proches de la situation, racontent à quel point Knight et les officiers du LAPD étaient proches :

« Suge Knight, l’ancien PDG du légendaire label de musique rap Death Row Records, a récemment été condamné à 28 ans de prison pour homicide involontaire et d’autres crimes violents qui ne sont généralement pas associés à un producteur de disques très compétent. Ce film jette un regard sur Death Row et sur la façon dont la culture des gangs de rue de Los Angeles a fini par dominer les rouages de l’entreprise. »

 

« Le film se penche également sur l’allégation de Russel Poole, ancien inspecteur de la police de Los Angeles, selon laquelle le meurtre de Biggie Smalls, en représailles au meurtre de Tupac, a été commandité par Suge Knight avec l’aide d’officiers corrompus de la police de Los Angeles qui travaillaient au noir chez Death Row Records. Ces policiers étaient également membres du gang criminel de Suge, le Mob Piru, et ont contribué, grâce à leurs ressources, à orchestrer le meurtre de Biggie Smalls. Le film présente de nouvelles preuves et des témoins qui ont réellement vu ces officiers de la LAPD présents la nuit du meurtre de Biggie, et qui témoignent également que des informations essentielles ont été délibérément retenues et dissimulées par la LAPD. »

« Je me sentais de plus en plus déterminé à ce que la police de Los Angeles ne s’en sorte pas en prétendant qu’elle n’était pas impliquée et que quiconque pensait qu’elle l’était était un idiot et un théoricien de la conspiration », a déclaré Broomfield dans une interview récente, ajoutant également que Poole « a eu un traitement très dur ».

 

Il a ajouté : « J’ai simplement eu le sentiment qu’il y avait une injustice et que ce n’était pas seulement une injustice envers Biggie Smalls – c’était une injustice envers toutes les autres personnes qui s’étaient réellement battues pour dire la vérité et qui avaient été dénigrées, selon moi, par la LAPD. »

Regardez la bande-annonce ci-dessous, le documentaire sera diffusé le 20 aout.