Quand un commandant de la police de New York avait ordonné d’abattre 50 Cent

En février 2019, un commandant de la police de New York était auditionné par son département pour avoir appelé au meurtre de 50 Cent. Le 7 juin 2018, Emmanuel Gonzales avait prononcé la phrase « Tirez sur lui à vue » à ses collègues avant de se rendre à un combat de boxe dans le Bronx où le rappeur était censé être présent.

Cette phrase est arrivée aux oreilles du quartier général de la police qui a lancé une enquête stipulant: « L’indicent est en train d’être vérifié en interne »


50 Cent prenait cette menace au sérieux

50 Cent s’était alors exprimé sur Instagram:

« Je prends cette menace très au sérieux et je suis en train de consulter mes avocats quant aux options que je peux prendre. Je suis inquiet de ne pas avoir été averti de cette menace avant #NY n’est pas sûre #Le gangster porte un insigne »

Le rappeur a ensuite posté une photo du suspect:

« Voici Emmanuel Gonzalez, le commandant de la 72ème circonscription. Il pense qu’il a un beef avec moi donc il envoie ses potes pour faire le travail »

Par l’intermédiaire d’un porte parole, le rappeur a rajouté qu’il ne comprenait pas pourquoi le commandant de police avait encore le droit de porter une arme et un insigne.


 

L’origine de leur différent

L’embrouille entre 50 Cent et le policier remonte à mai 2018 où le rappeur avait commenté une plainte déposée par le propriétaire de la boite Love And Lust (dont 50 est un habitué) envers Gonzales en écrivant: « Get the strap » (Va chercher le flingue).
Gonzales avait alors porté plainte contre 50 Cent pour harcèlement.


Les trolls de 50 Cent

Les jours ayant suivi la nouvelle de l’audition, 50 Cent a lâché toute une série de messages sur Instagram où il trollait Emmanuel Gonzales:

« Le gangster porte un insigne, le commandant de la police de NY Emmanuel Gonzales »

« Hey les enfants, vous voyez quelqu’un que vous n’aimez pas? Et bien allez-y et tirez lui dessus à vue #Emmanuel ‘flingue tout le temps’ Gonzales »

« J’ai toujours mon badge et mon flingue, je dirige tout par ici. Je suis l’officier commandant de la 72ème circonscription et si je te dis de tirer sur quelqu’un tu lui tires dessus »

« Mais qui a été dire aux affaires internes ce que j’ai dit? – Emmanuel ‘flingue tout le temps’ Gonzales »

 

50 évoquait également, de manière sarcastique, la crainte de se faire tuer:

« Je crains pour ma vie, je n’ai pas réussi à dormir depuis que j’ai entendu ça. Les flics ne m’ont jamais notifié de la menace. Je ferme toutes mes sociétés à New York, je pourrais attaquer la ville en justice »


 

L’officier a été rétrogradé

Un mois après, 50 Cent jubilait en apprenant que Gonzales avait été rétrogradé.

Le rappeur du Queens s’est un peu amusé sur Instagram en annonçant que l’inspecteur adjoint Emmanuel Gonzalez, qui commandait le 72e district de Sunset Park, avait été transféré à la section de la police auxiliaire de la police de New York la semaine d’avant – une mesure qui est largement considérée comme une rétrogradation.

« Vous vous souvenez de ce type, le commandant Gonzalez du 72e district? Ils l’ont flanqué à la section de police auxiliaire ; plus d’arme à feu, juste une lampe torche et un badge » a déclaré 50 Cent.

Le programme auxiliaire est composé d’agents bénévoles qui observent et signalent les problèmes nécessitant l’intervention de la police régulière.

Un porte-parole du NYPD a insisté sur le fait que le transfert n’avait rien à voir avec les menaces proférées à l’encontre du rappeur.

 

« Il est inexact de dire que l’inspecteur a été transféré en raison de problèmes découlant des allégations de 50 Cent » a déclaré un porte-parole de la police, mais une source a décrit le transfert comme une « punition ».

 

Adra
Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com

Stay Connected

610,238FansLike