Les artistes de Cash Money Records, Birdman, Lil Wayne et Turk, ont été très critiqués au début des années 2000 lorsqu’ils s’embrassaient sur les lèvres en guise de salutation.

Turk s’est récemment entretenu avec Vlad TV et a discuté de ce geste qui a fait l’objet de nombreuses rumeurs à l’époque. Le MC de la Nouvelle-Orléans a déclaré qu’il s’agissait plutôt d’une salutation mafieuse qui ne se faisait qu’en « famille ».

« Moi, là où je suis maintenant, je n’embrasserais même pas mon fils sur la bouche. Mais quand tu étais jeune, à l’époque, c’était genre ‘Si tu m’aimes, embrasse-moi devant tout le monde’. C’était comme ça. On le faisait devant une femme ou un truc comme ça. C’était une bise comme ‘n**** je t’aime’. Et j’ai vu quelques mecs faire ça, donc je comprends. Je ne te considère pas comme un gay ou comme quelqu’un qui aime les mecs parce que tu as fait ça, parce que je comprends l’amour que tu as pour ton pote », a expliqué le rappeur.

Le membre de Hot Boy$ a déclaré dans l’interview que les temps ont changé et que les réseaux sociaux étant si présents aujourd’hui, cela ne passerait pas aussi bien.

 

« Tu ne fais rien d’intime… Mais si tu n’es pas un vrai n**** alors tu ne peux pas comprendre ça. Tu ne comprendras pas l’amour que les n***** ont pour leurs proches. Comme je l’ai dit, à l’âge que j’ai maintenant, je ne ferais rien de tel parce que je connais la mentalité des gens et ce qu’ils pensent. Parce que ça semble mauvais, je suis d’accord avec toi. Mais les raisons pour lesquelles je fais ça ne sont pas style ‘participons à des trucs homosexuels’. Et je ne suis pas en train de faire un gay-bashing ou rien de tout ça. Je ne dirai jamais que quelqu’un de l’entourage de Cash Money était gay », a ajouté l’interprète de « I Need A Hot Girl ».

Turk a ensuite dit à Vlad que chaque homme a une sorte de jeu « gay » auquel il joue avec ses amis.

« C’est juste quelqu’un qui met une claque sur les fesses d’un joueur quand il joue au basket, ça ne veut pas dire qu’il est gay… Chaque mâle a un certain type de jeu gay ou de jeu pénitentiaire qu’il joue avec ses potes. Le gars ne va pas le mentionner ou le dire à cause des réseaux sociaux et tout le monde va agir comme s’ils étaient gangsta… Tout le monde a des blagues internes qu’ils font avec leur pote. C’est comme ça que c’est« , a-t-il conclu.

 

Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube