Tupac craignait d’avoir vendu son âme au diable en signant sur Death Row

L’ex petite amie de Tupac est revenue sur la signature du rappeur avec Death Row, et a révélé que Tupac craignait alors avoir vendu son âme au diable en signant sur le label.

Tupac Shakur a été condamné à une peine de prison de 1 an et demi à 4 ans et demi en 1995 pour viol. Il a été libéré après le paiement de sa caution par Death Row Records. À cette époque, Suge Knight avait alors réussi à signer l’un des plus grands rappeurs de tous les temps.

Avec l’accord de Tupac pour enregistrer quelques albums afin de pouvoir rembourser Suge, le label californien s’est enrichi comme jamais auparavant.

Le processus de libération de Tupac et la gestion de sa caution ont commencé alors que Tupac était déjà en prison. Suge a rendu visite à Tupac au Clinton Correctional Facility à plusieurs reprises et la dernière fois, avant que Pac ne sorte de prison, ils ont réglé l’affaire en signant un contrat manuscrit entre la légende et l’avocat de Death Row, David Kenner.

 

En juillet 2019, Desiree Smith, l’ex-petite amie de Tupac, a fourni de nouveaux détails sur le jour où Suge et Kenner sont venus rendre visite à Pac en prison et ont signé le contrat.

 

La visite de Suge Knight et David Kenner

Lors d’une conversation avec la chaîne Youtube ‘The Art Of Dialogue’ en 2019, Desiree est revenue sur la façon dont elle est devenue « témoin » du contrat rédigé à la main ce jour-là en présence de David Kenner, l’avocat du label, et Suge Knight, et la crainte de Tupac d’avoir vendu son âme au diable en signant avec Death Row.

« Quand David Kenner et Suge sont venus, j’étais déjà en visite avec lui. Il était un peu excité et appréhensif au même moment, il réfléchissait si signer avec eux était la bonne décision. Mais au final, c’était sa carte pour sortir de prison. Sans mentionner que les quelques fois qu’il avait vu Suge, il avait commencé à construire une relation et une amitié avec lui. Donc il était prêt à signer.

 

Et plus ou moins une heure après le début de ma visite, David Kenner est entré en premier, puis j’ai vu ce grand type, tu sais, sa chemise rouge, son jean, sa présence plus grande que nature. Et j’étais genre: ‘Ok, c’est Suge’. Ils sont entrés et se sont assis à la table avec nous. J’ai changé de place pour qu’ils puissent être face à lui.

Lui et David Kenner ont discuté de ce qu’il y avait sur le contrat. Il l’a lu et a signé le contrat. Il m’a demandé d’être témoin de la signature, dont j’ai aussi signé. David Kenner a continué à parler pendant quelques minutes et il s’est levé et est parti. Suge est resté encore pendant 15 minutes à lui parler et puis il a dû partir parce qu’ils avaient leur vol retour à Los Angeles le même jour. »

 

La réaction de Tupac juste après la signature

« Et quand ils sont partis, Pac a fait ce commentaire: ‘J’espère que je ne vends pas mon âme au diable’, à cause du fait de signer sur Death Row. Mais cette pensée a vite disparu parce qu’à partir de ce moment là ce n’était qu’une affaire de temps avant qu’il sorte de cet endroit. Il n’était pas heureux d’être là, il ne méritait pas d’être là. Donc c’était une chance qu’ils soient venus et qu’ils l’aient fait sortir. »

 

Tupac a appelé Desiree dès sa libération et lui a dit d’attendre deux semaines avant de venir le voir.

« Il m’a appelée, il m’a dit qu’il était sorti, et il m’a dit qu’il avait un jet privé, qu’il était prêt à aller en Californie, il m’a dit de rester en sureté, de ne pas sortir dans la rue, de lui donner deux semaines pour qu’il se retrouve et puis qu’il allait me faire venir là bas. »

Adra
Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com

Stay Connected

610,238FansLike