La nouvelle chanson de Joyner Lucas avec Eminem initialement prévue pour ADHD.

[1er Couplet: Joyner Lucas]

Et si je vous disais que j’étais différent?
Si je vous disais que quelque chose manquait?
Et si je vous disais qu’on n’est pas pareil
Et la façon dont je me sens intérieurement est différente de ce que vous imaginez
Et si je vous disais que je me sens divisé?
Je garde ça pour moi même et je suis horriblement silencieux
Et si je vous disais que j’ai été en conflit avec mes propres pensées
Emprisonné dans le noir, et que j’ai essayé de le cacher
Non, je ne suis pas l’esclave d’un putain conte de fée
Je parie que vous pensez très bien me connaitre
Ne vous méprenez pas, ce n’est pas un appel à l’aide
Car je ne dois à personne une explication sur la façon dont je me sens
Mais en vrai, et si je vous disais que j’étais brave?
J’ai grandi différemment de la manière dont j’ai été élevé
Mais quand même, si je vous disais que je n’étais pas à ma place?
Attendez, et si je vous disais que j’étais gay?

 

[2ème Couplet: Joyner Lucas]

Si je vous disais que je n’allais pas bien?
Je veux dire, je ne me sens pas comme mort, mais je ne suis pas vivant
Et si je vous disais « Je ne suis pas comme vous? »
Et la merde que je traverse vous fera probablement pleurer
Et si je vous disais: ‘Je ne suis pas ceci’
Et la personne que vous pensez connaitre n’existe pas
Regardez, je ne suis pas la personne que vous connaissez
Ce que vous voulez de moi n’est pas ça
J’ai grandi dans une église où je ne pouvais pas être moi même
Je me sentais comme un prisonnier, je ne pouvais pas quitter ma cellule
Ils m’ont dit: ‘Dieu n’aime pas ce qui est laid’ et c’est un monde laid
Et que si je voyais les choses différemment, je brûlerai en enfer
Et en vrai, ce n’est pas nouveau, ce n’est pas une phase
J’ai grandi différemment de la manière dont j’ai été élevée
Mais quand même, si je vous disais que je n’étais pas à ma place?
Attendez, et si je vous disais que j’étais gay?




[3ème Couplet: Eminem]

Et si je vous disais que j’étais homophobe?
Et que vous n’avez aucun contrôle sur vos impulsions
Et que l’anomalie génétique dans vos chromosomes en est le responsable
C’est quelque chose que je ne peux pas édulcorer, c’est répugnant
Nous étions potes, depuis l’enfance, je le pensais
Mais je pensais que je comprenais rien
Car on s’asseyait, se détendait et parlait de meufs
Comment peut-on encore être potes après ça
A moins que je puisse te convaincre de te repentir
Demande à Dieu de te pardonner pour tes péchés
Et commence à guérir ta conscience
Et te débarrasser de cette maladie qui la cause
Une partie de moi souhaite que tu gardes cette merde secrète
Je suis blanc mais j’ai des sentiments mitigés comme Logic
Ouais, ça me fait un peu chier, c’est un choix
Nous étions censés être des garçons
Tu fais comme si ce n’était pas optionnel
Et si je disais que t’étais faible?
Car tu n’as pas la force de conquérir un monstre biologique qui fait partie de toi
Qui est responsable de ces pensées homosexuelles
Si tu ne veux pas que je te fasse la leçon, enlève là de toi
Comme la partie d’un sofa
Ou tant que tu prends une décision et l’assume
Mais je ne peux pas être d’accord avec ça
Car pour moi, c’est pratiquement impossible
Ou alors tu apprends à contrôler tes envies
Tu dis: ‘C’est comme arracher les dents et les morales de chirurgiens dentaires’
Mais comment pourrais-tu le savoir si t’es vierge?
Pourquoi ne peux-tu pas être une personne normale?
Et si j’essayais de t’orienter vers une petite amie?
Ca ne marcherait pas n’est-ce pas? T’as l’air de camper sur tes positions
Je suis très bon à juger, mais je n’en ai pas le droit
Je sais que les au revoir sont froids pas vrai?
Même pas une lueur d’espoir comme une lumière stroboscopique
Alors que je pars et je jure que je suis resté debout toute la nuit
Et non je ne savais pas que tu rentrerais directement chez toi et t’enlèverais ta propre vie
Ca n’aurait pas du se passer, j’ai dit que je ne pleurerai pas
J’ai laissé le meilleur ami que j’ai jamais connu mourir seul
J’allais te dire le jour d’après
Je suis tellement désolé, je me bats contre mes propres démons, je ne vais pas mentir
Ils ne me laisseront pas seul, me mangeant mon âme, pendant tout ce temps
J’ai été torturé, emprisonné dans mon propre esprit
Je suis chrétien mais Seigneur si tu écoutes
On pourrait entrer en collision
Car lorsque je l’ai dit à mon pote que je ne pouvais pas supporter sa décision
J’essayais de faire comme si c’était un choix alors que ce n’en était pas un
Je ne peux pas être guéri avec une prière à Saint Jude
Et si je vous disais que mon souhait ne s’est jamais réalisé?
Et si j’étais un hypocrite qui a peur de faire face à la vérité
Attendez, et si je vous disais que j’étais aussi gay?




Joyner & Em – What If I Was Gay from Remy Gelenidze on Vimeo.

[Verse 1: Joyner Lucas]
Uh
What if I told you that I was different?
What if I told you that’s something’s missin’?
And what if I told you we’re not alike
And the way that I’m feel inside is different than what you picture
What if I told you I feel divided?
Keep to myself and I’m awfully quiet
And what if I told you I been conflicted by my own thoughts
Trapped in the dark, and I tried to hide it
No, I’m not a slave to no fuckin’ fairy tale
I bet you think that you know me very well
Make no mistake, this is not a cry for help
’Cause I don’t owe no one no explanation on how I feel
But on the real, what if I told you that I was brave?
I grew up different than I was raised
But still, what if I told you I’m out of place? Wait
What if I told you that I was gay?

 

[Chorus: Joyner Lucas]
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh

 

[Verse 2: Joyner Lucas]
Yeah
What if I told you I’m not alright?
I mean, I don’t feel dead, but I’m not alive
And what if I told you, “I’m not like you”
And the shit that I’m goin’ through, it’ll prolly make you cry
And what if I told you, “I’m not this”
And the person you think you know don’t exist
Look, I’m not who you know, I’m not who you wish
I’m not who you want me to be, what you want from me isn’t this
I grew up in church where I couldn’t be myself
I felt like a prisoner, couldn’t leave my cell
They told me, “God don’t like ugly,” and this an ugly world
And if I ever seen things different, I would burn in hell
And on the real, this is not new, this is not a phase
I grew up different than I was raised
But still, what if I told you I’m out of place? Wait
What if I told you that I was gay?

 

[Chorus: Joyner Lucas]
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh

 

[Verse 3: Eminem]
What if I told you I’m homophobic?
And you have zero control over your impulses
And the genetic flaw in your chromosomes is the culprit
It’s something I can’t sugarcoat, it’s repulsive
We were homies, since children, I thought it
But thought I was buggin’, though
‘Cause we’d sit, chill and just talk chicks
Now how can we be friends still after all this
Unless, I can convince you to repent
Ask God to forgive you for your sins
And begin healin’ your conscience
And rid you of this sick illness that causes it
Part of me wishes you’d kept this shit, still in the closet
I’m white but I’m gettin’ mixed feelings like Logic
Yeah, I’m pissed off a little, this is a choice
We were supposed to be boys
You’re actin’ like this ain’t optional
What if I said you was weak?
‘Cause you don’t got the strength to conquer some biological monster that’s part of you
That’s responsible for them homosexual thoughts
If you don’t want a lecture, part
Like a sofa section or long as you
Make your decision and stand by it, but I can’t be beside it
‘Cause for me, that’d be next to impossible
Or you learn to control your urges
You say, « It’s like pullin’ teeth and morals of oral surgeons »
But how would you even know anyways if you’re a virgin
Why can’t you be a normal person?
What if I tried steerin’ you towards a girlfriend?
Wouldn’t work, would it? You seem pretty surefooted
I’m sure good at judgin’, but I have no right
I know goodbyes seems cold, right?
Not even a flicker of hope like a strobe light
As I leave and I swear I stayed up that whole night
And no I didn’t know you would go right home and go take your own life
I ain’t mean for that shit to happen, I said I won’t cry
I let the best friend that I’ve ever known die
Alone, was gonna tell you the next day
I’m so sorry, I’m fightin’ my own demons, I won’t lie
They won’t leave me alone, eatin’ at my soul, this whole time
I’ve been tortured, imprisoned in my own mind
A born again Christian but Lord if you’re listenin’
We might be headed for a collision
‘Cause when I told my boy I couldn’t support his decision
I was tryna make it seem like a choice, when it isn’t
Can’t be cured with a prayer to Saint Jude
What If I told you my wish never came true?
What if I’m a hypocrite who is afraid to just face truth? Wait
What if I told you I’m gay too?

 

[Chorus: Joyner Lucas]
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh, duh nuh nuh duh
Duh nuh