Le premier fils de The Game, Harlem, oui oui, celui sur la cover de The Documetary, fêtait son 18ème anniversaire il y a deux semaines. Etant très proche de ses enfants et ayant passé beaucoup de temps à veiller à leur éducation et leur bien être, The Game a tenu à rédiger un assez long message très touchant de félicitations dans lequel il laisse échapper certaines indiscrétions…

« Ecoute, il m’a fallu des heures pour maîtriser mes émotions et enfin commencer à écrire ceci… Oui, les larmes coulent sur mon visage et oui, mon esprit essaie de saisir à quel point il est fou de voir un enfant naître et passer de l’état de bébé à celui d’adulte juste devant ses yeux. C’est littéralement la chose la plus incroyable dont j’ai pu être témoin dans ma vie. Quelle belle âme tu es devenu, et je ne peux que remercier ta mère pour la gentillesse, l’attention et la délicatesse dont tu fais preuve non seulement envers tes frères et sœurs et ta famille immédiate, mais aussi envers tous ceux qui te croisent.

Fils, aujourd’hui tu as 18 ans et rien que de l’écrire et de le voir ne semble pas réel. Comment, quand et où ai-je pu transformer en adulte aussi rapidement le petit bébé qui courait autour de la maison avec mes Jordan 3 de taille 12 en trébuchant sur toutes les choses de la maison, mais en se relevant à chaque fois en riant de façon hystérique. Mais c’est tout ce qu’il fallait pour que tu sois heureux, les petites choses et ces moments avec moi.

 

J’espère qu’après tout ce temps, j’ai été plus qu’un père pour toi… Un meilleur ami, un protecteur, un mentor, le poto et surtout un super héros parce que seul Dieu sait les épreuves et ce que j’ai dû risquer pour que nous puissions arriver à ce jour. Il a fallu tout ce que je suis pour créer la sécurité, la tranquillité, le style de vie aimant dans lequel tu as vécu et je veux vraiment que tu saches que TU étais la motivation pour tout cela fils. Ma volonté de survivre, l’entraînement pour être un parent encore meilleur pour ton frère et ta sœur, l’apprentissage constant pour l’amélioration de notre relation solide et l’amour qui s’est maintenu entre ta mère et moi pour créer la relation co-parentale étonnamment parfaite que nous avons. C’était toujours TOI.

 

Alors que cette courte lettre touche à sa fin et que les larmes continuent de couler, je veux que tu saches que je suis très fier de tout ce que tu es et surtout de l’homme que tu es devenu. Maintenant que tu es un homme, je suppose que je peux ajouter 30 minutes de plus à ton couvre-feu et peut-être te laisser à la maison avec une fille sans te surveiller devant les caméras… Je t’aime mon fils, de tout mon cœur… JOYEUX 18 ANS HARLEM CARON TAYLOR….. nous avons vraiment réussi, ensemble

– PAPA « 

Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube