The Documentary a propulsé The Game au sommet du rap game, alors qu’initialement, c’était l’album de 50 Cent.

En 2003, The Game signe sur Aftermath et voulant profiter du succès de 50 Cent et de Get Rich Or Die Tryin’, Dr Dre et Jimmy Iovine demandent à 50 de prendre Game sur G-Unit pour y placer un rappeur de la westcoast. 50 ne le voit pas d’un bon œil mais par respect pour ses deux patrons (et parce qu’il allait prendre 25% sur les ventes, soit plus que Game lui même), il cède, et acceptera même de lui laisser la première version de The Massacre sur lequel il travaillait à l’époque pour ce qui deviendra… The Documentary, comme il l’expliquait dans une interview accordée à XXL en 2015:

« Après Get Rich Or Die Tryin’, j’ai enregistré 12 chansons en 3 jours et c’était censé être pour mon deuxième album. C’était des chansons incomplètes, il n’y avait que deux couplets et je savais que je devais réécrire mais j’ai sorti ce que je voulais sortir de moi. Les concepts étaient là, les refrains donnaient bien, l’aperçu de l’album était là.

 

« Il sait rapper, mais ce n’est pas un bon écrivain »

Ensuite Jimmy Iovine a demandé à me rencontrer. Il voulait voir si j’avais envie de travailler avec un artiste avec lequel Dre travaillait, et c’était Game. Et il m’a dit: ‘Il sait rapper, mais ce n’est pas un bon écrivain’. Et j’ai répondu que j’étais d’accord et que j’allais lui donner l’album.

J’ai seulement travaillé avec lui pendant 4 jours parce que j’avais déjà fait le plus gros du boulot. Je lui disais: ‘Yo, fais juste ça.’ Et il y est allé chanson par chanson. Et quand je suis revenu, la seule chanson qui n’était pas terminée était How We Do parce que je l’avais faite pour moi. Mais Dre avait du mal à s’en séparer, il aimait la prod. Il m’a alors dit qu’il était d’accord pour la lâcher si on la sortait tout de suite, ce qu’on a fait.

 

La première base de The Massacre a été donnée à Game pour The Documentary, 12 chansons. Ensuite je suis revenu en studio. J’ai du réécrire The Massacre parce que je l’avais initialement approché sans rien écrire de sexuel. J’avais laissé Hate It Or Love It à Game et d’autres sons qui n’avaient rien de sexuel. La première chanson que j’ai écrite après GRODT c’était God Gave Me Style, et je ne voulais pas la donner à Game. »

Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com