19 femmes ont témoigné d’histoires détaillant les allégations de trafic et de mauvais traitements de la part du couple. Plusieurs de ces témoignages concordent, et ça fait froid dans le dos.

Une ancienne amie de Tiny qui, en début de semaine, a accusé T.I. de lui avoir mis un pistolet sur la tempe, affirme aujourd’hui que 19 femmes ont porté des accusations d’abus sexuels impliquant T.I. et Tiny.

Les choses ne se présentent pas très bien pour T.I. et sa femme Tiny. Au cours de la semaine, le rappeur d’Atlanta a été accusé par l’entrepreneur Sabrina Peterson d’avoir tenu un pistolet sur sa tête devant ses enfants. Peterson a dit à ses followers qu’elle n’avait pas porté plainte ni déposé un rapport de police, mais qu’elle avait choisi de rompre son silence parce que T.I. la dépeignait comme une méchante. Elle a publié ces allégations cette semaine pour protéger les femmes noires et inciter la maire d’Atlanta, Keisha Lance Bottoms, à cesser d’utiliser le rappeur comme un modèle positif dans la communauté.

Mais cette histoire a motivé d’autres femmes à témoigner contre le couple à un niveau qu’on ne soupçonnait pas, accusant T.I. et Tiny d’abus sexuels contre des femmes. Via son compte Instagram, @theglamuniversity, Peterson a demandé à des témoins et/ou victimes d’envoyer leur histoire et expérience avec T.I. et sa femme. En compilant les récits des abus sur sa Story Instagram, 19 femmes différentes se sont à ce jour présentées pour détailler le trafic sexuel présumé de femmes et de mineures.

 

Et si, contrairement à l’affaire R Kelly, il n’y a pour l’instant aucune preuve que ces faits se sont réellement produits, plusieurs témoignages font état des mêmes concordances qui font froid dans le dos. A savoir la prise de drogue dans le but de rendre les victimes inconscientes, le viol, et le comportement de Tiny qui était la meneuse.

 

Les témoignages

Une femme a témoigné qu’elle s’était retrouvée chez le couple et que Tiny lui a proposé de prendre de la drogue. Elle a refusé et c’est alors que la femme de T.I. l’a menacé d’annuler son billet de vol retour si elle ne le faisait pas. Elle s’est donc exécutée et lorsqu’elle s’est réveillée, elle était en train de se faire violer par deux amis du couple.

 

Une seconde victime confie qu’à l’âge de 20 ans, ils l’ont invité, lui ont fait prendre de la drogue et ensuite ‘ils ne s’arrêtaient pas’. Elle a également vu Tiny coucher avec d’autre célébrités, hommes, femmes de tout âge. Et a également été témoin d’une scène où T.I. a frappé Tiny. Ils lui ont donné de l’argent pour qu’elle se taise.

 

Une troisième avait immigré aux Etats-Unis et n’avait pas de papiers en règle. D’après son témoignage, elle aurait accepté d’avoir un plan à trois avec le couple, mais Tiny a commencé à être jalouse et s’en est prise physiquement à elle. Elle s’est défendue tant bien que mal mais T.I. qui s’amusait de la situation l’a alors frappé au visage. Lorsqu’elle a menacé de tout raconter à la police ils lui ont répondu qu’ils allaient la faire déporter.

 

Tiny, plus agressive que T.I.

Une quatrième explique que l’une de ses amies allait chez eux de temps en temps pour des relations tarifées, elle l’a accompagné une fois et ont été obligées de prendre une pilule de drogue pour entrer dans la propriété. Elles ont fait semblant de l’avaler et une fois à l’intérieur elles ont eu une relation consentie avec le couple. Tiny a alors invité un rappeur dont elle ne cite pas le nom et d’autres célébrités à ‘participer’. Elle termine en disant que T.I. n’était pas la même personne et que Tiny était la meneuse.

 

Une cinquième victime assure que Tiny était la pire des deux, et que T.I. se référait aux filles comme un « troupeau ».

 

Une femme raconte qu’il y a quelques années, une de ses amies avait rencontré T.I. et Tiny en boite et que le couple l’a invité à passer du temps avec eux en échange d’une rémunération. Elle a accepté et ils l’ont alors forcé à prendre de la coke et de la Molly pour la violer. Là encore, Tiny était la meneuse.

 

Des faits qui se seraient déroulés au moins de 2005 jusqu’à 2019

Une autre femme explique que lorsqu’elle avait 16 ans, elle et son amie alors âgée de 15 ans sont allées voir T.I. en concert et se sont retrouvées en backstage. Le rappeur a alors insisté pour qu’elles prennent de la drogue et qu’elles aient une relation sexuelle avec lui, ce qu’elles ont refusé. Les faits s’étaient déroulés en 2005.

 

Un autre témoignage évoque que le couple profitait de l’admiration que des jeunes filles leur vouait afin de les inciter à prendre de la drogue. Une fois qu’elles étaient complètement défoncées, le couple s’amusait sur elles à l’aide de sextoys. Ces faits se seraient produits entre 2013 jusqu’en 2019.

En 2016, une autre témoin qui se trouve être une infirmière a été invitée avec d’autres filles dans la suite de T.I. Une fois qu’elles étaient à l’intérieur, ils ont pris leur téléphone et leur ont faire prendre de la drogue. L’infirmière connaissait un des membres de l’entourage du rappeur et a été épargnée, mais le reste passait de chambre en chambre… Elle a vu une des filles pleurer après s’être faite violer car elle voulait rentrer chez elle mais ils refusaient de lui rendre son téléphone. T.I. a alors appelé un de ses gardes du corps pour la prendre du lit car elle était trop défoncée pour se lever. Le garde l’a amenée à la salle de bain et l’infirmière est allée surveiller son pouls.

 

 

 

 

Sabrina Peterson continue de recueillir les témoignages et d’interviewer les victimes.

Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube