La mort choquante de DMX, le 9 avril 2021, continue de peser lourdement sur les fans, et nombre des plus proches associés et amis du rappeur ont discuté de l’héritage de l’artiste. Les PDG de Ruff Ryder, Darrin « Dee » Dean et Joaquin « Waah » Dean, qui ont signé le rappeur comme l’un des premiers artistes de leur label, ont discuté de sa presque signature sur Death Row Records, à l’époque où il était inconnu du grand public.

« J’ai été le seul à réunir X et Pac pour qu’ils se retrouvent dans le hall et aient une conversation », a expliqué Waah à GOB Radio Network TV. « Death Row nous a appelés parce qu’ils sont venus au studio de Yonkers à New York, et j’ai parlé à Suge, et il est venu et je lui ai montré du respect. De là, il nous a fait prendre l’avion pour la côte ouest, et on est venus et j’ai branché Pac et X à l’hôtel, mais ce n’est pas allé plus loin, mais on a vu Dr Dre et tous les autres. »

Waah a poursuivi en disant que son destin n’était pas d’être le petit frère du label autrefois dominant.

« Suge a essayé de nous signer, mais on n’a pas aimé le deal, donc on n’a pas été plus loi parce que si j’avais fait ce deal, je n’aurais pas été Ruff Ryders. J’ai dit à Suge: ‘Je sais que Dre est le patron, mais j’ai mes propres producteurs et tout, alors je ne peux pas faire de deal avec toi avec Dre qui dirige tout. Il a un accès complet à tous les producteurs, mais mes producteurs et nous tous, nous travaillons dur ici, donc je ne peux pas les rendre exclusifs à ton équipe sans que mon équipe ne bénéficie des conditions appropriées’ « , a-t-il révélé.

 

« Donc on n’a pas accepté le deal. La beauté de la chose, c’est qu’on n’a pas accepté le deal et qu’on a sorti des albums sous Ruff Ryders, et j’ai eu de la chance de prendre cette décision pour qu’on puisse devenir ce qu’on est. »

Regardez l’interview ci-dessous: