Dans une interview accordée à Fatman Scoop, Snoop Dogg est revenu sur la fusillade qui a eu lieu lors du tournage du clip de New York New York:

« Quand le son New York New York a été terminé, il était produit par DJ Pooh. C’était une instru originalement prévue pour Biggie pour une publicité. Donc Pooh avait envoyé l’instru à Biggie, et quand j’en ai entendu le beat, je lui ai dit: « Yo Pooh laisse moi avoir l’instru », et vu que Biggie ne l’avait pas utilisée pour son album, Pooh me l’a donnée. Je prends l’instru, je fais le refrain, Kurupt rappe dessus, on s’envole pour New York un mois plus tard. Je vais voir Russell Simmons dans une limousine, et je lui fais écouter le son. »




« Et Russell me dit que c’est un hit, et je lui dit qu’on adore Grandmaster Flash, c’est sa chanson qui m’a inspirée pour le refrain. Je lui dis que j’adore Grandmaster Flash et donc je montrais encore de l’affection pour la east. Je lui ai dit qu’on allait tourner le clip à New York, qu’on allait amener des lowriders et tout. Russell a répondu que ce serait une idée géniale et qu’il allait m’aider à faire venir des rappeurs. On arrive à s’organiser pour que je revienne tourner le clip. »

 

Lors de leur arrivée à New York, les choses se compliquent:

« On arrive à New York, on va à la radio HOT 97, Funk Master Flex anime l’émission. On essaye d’aller le voir, mais ils ne nous laissent pas monter. On se dit qu’il faut peut-être programmer l’interview donc on comprend et on revient sur le tournage du clip. On fait le tournage à Red Hook à Brooklyn. On met Hot 97, on entend Biggie à la radio: ‘Red Hook montrez-vous, Tupac et le Dogg Pound sont en train de tourner un clip en ce moment.’ « 




FatManScoop lui demande alors si il s’est senti en danger après ça:

« Non parce que je pensais que j’avais une bonne relation avec Biggie et qu’on montrait de l’affection en tournant le clip ici. Le premier endroit où on a tourné c’était à Times Square. On avait les lowriders à Times Square, quelques rappeurs de New York sont venus, on était là en train de tourner le clip et en faisant savoir aux gens qu’on les respectait. On avait pas de réseaux sociaux à l’époque, donc on ne pouvait pas aller sur Instagram et dire: ‘Hey les gars venez’. La seule façon de faire passer un message c’était à travers la radio, donc si on ne peut pas aller à la radio on ne sait pas atteindre les gens. »

 

L’appel de Biggie a été entendu, et certains ont pris ça trop au sérieux:

« Après le passage de Biggie à la radio, un de mes potes de Naughty By Nature me dit: ‘Hey, à ta place je ne te tournerais pas le clip, je me casserais.’ Je lui dit que ça va, et ensuite mon père, qui est un vétéran du Vietnam, vient dans le van et il dit: ‘Mec il y a un enfoiré, quelque chose quelque chose’ il parle de façon bizarre mais on se dit qu’il fait le con. Mon père va au magasin, 5 minutes après… (bruit de balles). »




Mais Snoop n’a jamais pris le message de Biggie pour un appel à la violence:

« Je n’ai jamais pris ça comme un appel à la violence, je l’ai pris comme un sentiment qu’on était hors limites, et que certaines personnes du coin ne nous appréciaient pas et qu’ils nous envoyaient un avertissement de nous casser de là. A cette époque là, rappelle toi de comment je voyais les choses: je suis pour la paix, mais je reste gangsta. Après qu’on soit parti de là et qu’on soit revenu à à LA, ce qu’on entendait était que Biggie a appelé à nous tirer dessus. Mais j’ai préféré ne jamais en parler, j’ai pris ça sur moi, mais d’autres personnes à Death Row n’aimaient pas ça, ils étaient genre: ‘Nique ça, on ne va pas prendre ça sur nous.’ «