Il y a quelques semaines lors du procès de Tekashi 6ix9ine, on apprenait que Jim Jones était listé en tant qu’informateur du FBI, ce qui l’aurait sauvé de possibles procès qu’il risquait suite à ses activités illégales.

50 Cent avait commenté une news qui parlait de ça en mentionnant: « Oh merde, c’est pour ça qu’ils ne l’arrêtent pas, dis que c’est pas vrai Jimmy. »

Il effacera ce post quelques heures plus tard, mais le mal était fait, et ça n’a pas du tout plu à Jim Jones.

Hier, lors d’un passage dans l’émission The Breakfast Club, ils lui ont demandé ce qu’il avait pensé du commentaire de 50 Cent, voici sa réponse:

« J’aimerais être dans une position pour dire ce que j’ai vraiment envie de dire mais malheureusement, ma vie a été mouvementée. Mais là d’où je viens, je sais que les gens qu’on appelle de vrais négros ou de vrais hommes, on n’essaie pas de salir le nom d’autres personnes en faisant des singeries. Il y a des conséquences et des répercussions lorsqu’on fait des choses comme ça d’où je viens. Je n’en dirai pas plus… Certaines personnes pensent que la vie est un jeu, donc je n’en dirai pas plus. »

Quelques heures plus tard, Freekey Zeeky qui l’accompagnait dans l’émission avait révélé qu’il avait dit qu’il voudrait frapper 50 Cent dans la gueule mais que ça a été coupé: