De quoi ça parle? est la nouvelle section d’Adramatic Hip-Hop dans laquelle vous retrouverez quotidiennement une analyse textuelle détaillée d’un son ainsi que la traduction de ses passages clés afin d’en extraire l’histoire qu’il raconte.

 

‘Sing For The Moment’ est sorti en 2002 et est extrait de l’album The Eminem Show. Eminem évoque l’influence qu’il détient auprès de ses fans, de part le pouvoir des mots qu’il emploie, pouvant avoir un réel impact positif ou négatif auprès des jeunes.

Eminem parle en connaissance de cause par rapport à l’adolescence incomprise et difficile que certains jeunes vivent au sein de leur famille. L’une des seules échappatoires à cette frustration brutale est la musique :



Ces idées sont des cauchemars pour les parents blancs
Dont la pire crainte est un enfant aux cheveux teints et qui aime les boucles d’oreilles
Comme si tout ce qu’ils disaient n’avait aucune importance
C’est tellement effrayant dans une maison où on ne peut pas jurer
Le voir se promener avec ses écouteurs bruyants
Seul dans sa propre zone, froid et il s’en fout
Il est un enfant à problèmes, et ce qui le dérange sort
Quand il parle de son p*tain de père qui s’en va (Sal*pe !)
Parce qu’il le déteste tellement qu’il le bloque
Si jamais il le revoyait, il l’assommerait probablement
Ses pensées sont chamboulées, il est en colère, alors il répond

Nombreux parents pensent que le rock et le rap sont responsables des comportements violents de leurs enfants, or ils ne comprennent pas que ces genres musicaux ne sont pas la cause principale de leur agressivité. En effet, ils permettent d’évacuer la haine et la colère ancrées au fond d’eux-même, par un processus d’identification :

Le cerveau lavé du rock et du rap
Il baisse son pantalon, porte des do-rags et un bonnet
Son beau-père l’a frappé donc il lui rend rend ses coups
Et il lui a cassé le nez, sa maison est un foyer brisé
Il n’ a aucun contrôle, il laisse juste ses émotions s’échapper

Sa musique a rassemblé des millions d’auditeurs les laissant croire qu’ils connaissaient personnellement Eminem de part la dimension autobiographique qu’il dresse dans ses textes. De plus, Em’ justifie auprès de ses détracteurs, que son rap est un divertissement, néanmoins, il admet avoir conscience que ses propos peuvent influencer de manière négative ou positive certains adolescents :

Je suis seul parce que personne ne me connaît
Pourtant, tout le monde a l’impression de pouvoir s’identifier
Je suppose que les mots sont une plaie, ils peuvent être géniaux
Ou bien ils peuvent dégrader, ou pire encore, ils peuvent enseigner la haine
C’est comme si ces enfants s’accrochaient à chaque déclaration que nous faisons
Comme s’ils nous adoraient

La célébrité n’est pas évidente à gérer pour Eminem, victime des foudres de la part des journalistes mais également des fans, susceptibles de le boycotter si son image médiatique est détériorée. Il fait également allusion à la justice remplie d’avocats cupides dont il a été témoin, notamment lors de ses nombreux procès :

Mais alors ces critiques vous crucifient, les journalistes essaient de vous descendre
Les fans se retournent contre vous, les avocats veulent vous attaquer l’un après l’autre
Pour mettre la main sur chaque centime que vous avez
Ils veulent que vous perdiez la tête à chaque fois que vous êtes en colère
Afin qu’ils puissent essayer de vous faire passer pour un danger public
Tout litige n’hésitera pas à produire des armes de poing
C’est pourquoi ces procureurs veulent me condamner
Uniquement pour me sortir rapidement de ces rues

Ici, il révèle l’esprit de contradiction de la police lui demandant de signer des autographes pour leurs enfants tout en l’arrêtant. Considéré comme un criminel auprès des autorités, il dénonce ainsi leur hypocrisie :

Mais tous leurs enfants m’écoutent religieusement
Donc je signe des CD pendant que la police prend mes empreintes digitales
Ils sont pour la fille du juge, mais sa rancune est contre moi
Si je suis une telle menace, cette merde n’a aucun sens, B
Tout est politique, si ma musique est littérale
Et je suis un criminel, comment pourrais-je élever une petite fille ?




Jugé responsable des comportements violents de ses fans, sa musique est considérée comme nocive pour les jeunes de part ses propos caustiques et immoraux :

On dit que la musique peut modifier l’humeur et vous parler
Mais peut-elle charger un pistolet pour vous et aussi l’armer ?
Si c’est possible, alors la prochaine fois que vous agressez un mec
Dites simplement au juge que c’était ma faute et je serai poursuivi

Eminem est contraint de justifier son art par son vécu tumultueux et difficile dont il a été victime. Selon lui, la musique doit représenter l’artiste dans son entièreté, par conséquent ayant grandi dans des conditions de vie déplorables, il est légitime que ses textes soient dotés d’une approche réaliste :

Vous voyez, ce que font ces enfants est de nous entendre parler de jouer avec des flingues
Et ils veulent en avoir un parce qu’ils pensent que c’est cool
Sans savoir qu’on se protège simplement
Nous sommes des artistes, bien sûr tout ça affecte nos ventes bande d’ignorants
Mais la musique est le reflet de soi
Nous nous contentons de l’expliquer, puis nous recevons nos chèques par courrier

Eminem cible les adolescents au passif compliqué comme le sien où le rap lui servait d’échappatoire. Il se réfugiait dans la musique afin de fuir la réalité et espère rendre service à certains grâce à ses textes. Il dédie également ce passage à Notorious B.I.G qui explique dans le morceau ‘Juicy’ qu’il s’identifiait à tous ses rappeurs préférés en affichant des posters et achetant des magazines de rap :

Ca craint pas vrai ? Comment on peut venir de pratiquement rien
A être capable d’avoir n’importe quel truc que nous avons voulu avoir
C’est pour ça que nous chantons pour ces enfants qui n’ont rien
A part un rêve et un p*tain de magazine de rap
Qui affichent des posters sur leurs murs toute la journée
Ils idolâtrent leurs rappeurs préférés et connaissent toutes leurs chansons
Ou pour tous ceux qui ont déjà traversé des merdes dans leur vie
Et qui s’asseyent et pleurent la nuit, en souhaitant mourir
Jusqu’à ce qu’ils lancent un disque de rap et qu’ils s’asseyent et vibrent
Nous ne sommes rien pour vous, mais nous comptons énormément à leurs yeux






Em’ conclut avec un message d’unification à l’égard de son auditoire. Il est également très reconnaissant de l’enthousiasme de ses fans par rapport à sa musique et tente de chérir ce précieux moment de rassemblement :

C’est pourquoi nous saisissons l’instant, essayons de le figer et de nous l’approprier
Le serrer et le tenir car nous considérons ces minutes comme dorées
Et peut-être qu’ils l’admettront quand nous serons partis, laissez juste nos esprits
Continuer à vivre à travers nos paroles que vous entendez dans nos chansons

Devenu emblématique, ‘Sing For The Moment’ a rencontré un succès commercial assez important en se hissant dans le Top 10 des ventes de l’époque dans plusieurs pays et se plaçant durant un temps à la première place du Billboard Hip Hop/R&B américain.