Ces derniers mois ont été particulièrement éprouvant pour les pionniers du hip-hop avec les décès de plusieurs légendes fondatrices du style musical, la plupart étant décédée des suites de problèmes de santé.

Comme nous l’évoquions dans un article le mois passé suite au décès de Biz Markie, il fallait faire quelque chose pour que les pionniers du rap puissent vivre au minimum de manière décente pendant que les nouveaux artistes se font des millions grâce au chemin que ces légendes ont tracé. Mais Russell Simmons, le fondateur de Def Jam, était déjà sur le coup, et préparait une façon très originale de « rendre » à ces artistes le crédit qu’ils méritent, et ça passera par la vente d’une collection de NFT spéciale hip-hop.

Cette nuit, Simmons lancera la première collection de NFT hip-hop – des fichiers numériques appelés jetons non fongibles qui utilisent la blockchain, la technologie qui sécurise les crypto-monnaies – intitulée « Masterminds of Hip-hop ».

Les NFT présenteront des chansons et des œuvres d’art jamais vues ou entendues d’artistes tels que Chuck D de Public Enemy, Doug E. Fresh, Big Daddy Kane, MC Lyte, Nikki D, DJ Hollywood, Busy Bee et Grandmaster Caz.

 

« Je pense souvent aux premiers jours du hip-hop. Des rappeurs et des DJ ont été les pionniers de cet univers et l’ont rendu si populaire que les enregistrements de rappeurs étaient imminents », a déclaré Simmons dans un communiqué.

« Aucun d’entre eux n’a reçu les honneurs qu’il mérite, et c’est l’occasion pour moi d’utiliser un nouveau véhicule pour revisiter et récompenser ces artistes extraordinaires pendant qu’ils sont encore en vie », a-t-il ajouté.

« J’ai cette idée depuis quelques années », a expliqué Simmons. « Puis, au cours des deux derniers mois, ce sentiment que nous devrions faire quelque chose pour compenser et donner du mérite aux pères fondateurs originaux du hip-hop s’est intensifié. Je me suis senti de plus en plus obligé de faire quelque chose. »

« Ils ne reçoivent absolument pas ce qu’ils méritent et si nous pouvons corriger cela, si nous pouvons leur obtenir une certaine compensation et le crédit qu’ils méritent, ce serait une chose phénoménale », conclut-il. « Je suis enthousiaste à l’idée de faire cela. »

 

Snoop Dogg est aussi de la partie, pour le plus grand plaisir de Russell Simmons:

 

« C’est mon gars. Il aide à la réalisation. Je l’ai donc impliqué très tôt parce que je suis en affaires avec Snoop sur un certain nombre de choses. Et aussi, il se soucie de ces gars-là. Quand il entend l’histoire d’un père fondateur du hip-hop, il se tait et écoute. C’est une personne sincère qui se soucie de leur sort. »

« Beaucoup d’artistes, lorsqu’ils sont très jeunes, s’en fichent parfois, et lorsqu’ils vieillissent, la plupart du temps, ils s’en fichent toujours. Mais Snoop avait très, très envie de contribuer et c’est pourquoi il s’est impliqué. Il va faire un NFT et tout le reste, mais ce n’est pas ce qu’il fait qui compte, c’est le fait qu’il en assure la gestion et qu’il y ajoute de la crédibilité, ce dont je lui suis incroyablement reconnaissant », termine Russell.

 

L’événement de présentation qui s’intitule « Masterminds of Hip Hop » célébrant les créateurs originaux du hip-hop aura lieu cette nuit à New York et la vente débutera le 30 août sur la plateforme Tokau.

 

Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube