R Kelly a fait déposer un document dans lequel il dit que les victimes sont cinq groupies mécontentes qui n’étaient pas toutes mineures au moment des faits et qui affichent des remords des années plus tard lorsqu’elles ont la possibilité de se faire connaitre médiatiquement.

Ses avocats rajoutent que les groupies ont cherché l’attention de R Kelly et se sont mêmes battues pour lui, l’ont contacté volontairement, sont venues à ses concerts et se languissaient d’être avec lui.

Il a également demandé au juge de le laisser sortir de prison pendant l’attente de son procès et est prêt à rester à l’écart de mineures et à porter un bracelet électronique.

Enfin, ses avocats insistent que si il est libéré il n’y aura aucun risque qu’il prenne la fuite car il est fauché et n’a donc plus les ressources de prendre l’avion.




Suivez-nous sur Twitter