R Kelly pourrait être libéré en raison d’une sérieuse épidémie à l’intérieur de la prison MMC de Chicago dans laquelle il est incarcéré.

R Kelly pourrait être libéré de la prison MCC à Chicago, car le coronavirus se rapproche du chanteur R&B.

Le procureur général des États-Unis, Richard P Donoghue, a confirmé que la maladie se propage dans tout le MCC, où au moins 6 détenus ont déjà été testés positifs:




« Hier, l’avocat du MCC Chicago a confirmé qu’un détenu de l’étage de l’accusé avait été emmené à l’hôpital et testé positif au COVID-19. »

Les avocats de R Kelly ont plaidé auprès d’une juge pour la libération du chanteur de 53 ans, estimant qu’il court un risque plus élevé de contracter la maladie en raison de son âge, des conditions d’hygiène déplorables à l’intérieur de la prison et de l’incapacité à y maintenir une distance sociale.

Le 6 avril, la juge Ann Donnelly a refusé la liberté à R Kelly parce qu’il n’y avait pas de cas confirmé, bien qu’elle ait déclaré qu’elle était « compatissante » à son « anxiété compréhensible » d’attraper le COVID-19.




Deux semaines plus tard, les avocats de R. Kelly ont déposé une motion d’urgence pour obtenir la libération du chanteur après que les nouveaux cas aient été confirmés au sein du MCC.

La juge Ann M. Donnelly n’a pas encore pris de décision.