Lors d’une audience qui s’est déroulée hier, le chanteur accusé d’agression sexuelles sur mineures a plaidé non coupable et s’est vu refuser une libération sous caution car il représente un danger extrême pour la société et les filles mineures. Il devrait donc rester en détention jusqu’au début de son procès.

A noter que certaines de ses victimes étaient présentes lors de l’audience pour le soutenir.

Par ailleurs, certains parents craignent qu’un « pacte suicidaire » ait été convenu entre ses esclaves sexuelles au cas où le chanteur ne reviendrait pas. Une ancienne victime a en effet évoqué l’existence d’un tel pacte:

« Il y a un pacte suicidaire, je ne vais pas rester à rien faire et laisser ces filles mettre un terme à leur vie pour R Kelly. J’étais l’une de ces filles qui était prête à me tuer pour lui. Les gens qui disent qu’elles sont adultes et qu’on doit les laisser tranquilles, occupez-vous de vos affaires. C’est beaucoup plus grave et sérieux que ce que le public sait. On n’abandonne pas. POINT FINAL. »

 

Trois esclaves sexuelles embauchées comme assistantes habiteraient encore dans l’appartement de R Kelly.




Suivez-nous sur Twitter