R. Kelly a été attaqué dans sa cellule par un autre détenu suite aux fermetures constantes causées par les fans du chanteur qui protestaient à l’extérieur de l’établissement pénitentiaire. Selon son avocat Steve Greenberg, la prison limite l’accès aux douches et autres produits de première nécessité chaque fois que les manifestants se rassemblent à l’extérieur du bâtiment.


Au cours de l’agression, Kelly a failli être poignardé avec un stylo et a reçu plusieurs coups de pied avant que la bagarre ne soit interrompue. Son agresseur a été transféré dans une autre prison, mais l’incident a été traumatisant pour l’artiste disgracié, le laissant « pétrifié et paranoïaque » jusqu’au point de ne pas vouloir quitter sa cellule.

Selon son avocate, Nicole Blank Becker, Kelly est également victime de troubles du sommeil, ce qui est peu surprenant compte tenu du fait que son agression s’est déroulée dans son sommeil.

« La peur et la terreur l’ont laissé pétrifié et paranoïaque », a confié Becker au Chicago Sun-Times. Elle ajoute qu’il « ne peut pas dormir et a maintenant peur de quitter sa cellule pendant les deux heures qu’il est autorisé à passer chaque jour à l’extérieur. Son insomnie est grave ».


En plus de communiquer son état d’esprit actuel, Becker a fait part de nouveaux détails sur l’attaque, affirmant que Kelly dormait avec une couverture sur le visage et des écouteurs lorsque Jeremiah Shane Farmer a fait irruption et a commencé à lui piétiner le visage.

Kelly ne peut plus écouter de musique, ce qui lui laisse très peu de choses à faire lorsqu’il est enfermé, puisqu’il ne sait ni lire ni écrire. « Et il a pris beaucoup de poids depuis COVID-19 en raison du manque d’exercice », a également déclaré Becker.

R Kelly est actuellement dans l’attente de son procès pour agressions sexuelles sur mineures.