Vendredi matin, les procureurs fédéraux de New York ont révélé vouloir présenter de nouvelles preuves contre R. Kelly devant un juge de New York dans le cadre de son futur procès.

Les allégations comprennent la corruption et l’abus sexuel de mineurs dans des délits non inculpés.

La nouvelle requête de 55 pages accuse le chanteur d’avoir abusé sexuellement d’un garçon de 17 ans en 2006 à Chicago. Ce garçon a présenté Kelly à un deuxième adolescent, alors âgé de 16 ou 17 ans, avec lequel Kelly aurait également tenté d’entamer une relation sexuelle. Plusieurs années plus tard, Kelly aurait commencé à avoir des relations sexuelles avec ce deuxième inconnu, et aurait également forcé plusieurs de ses petites amies et autres partenaires sexuels, y compris une fille mineure, à avoir des relations sexuelles avec ce jeune homme. Les procureurs affirment que Kelly a souvent filmé ces incidents.

 

Les procureurs allèguent également que vers 1994, Kelly a demandé à l’un de ses associés de payer 500 dollars à un employé de l’État de l’Illinois pour créer une fausse carte d’identité pour la chanteuse Aaliyah, qui avait alors 15 ans et était la protégée de Kelly. Le but, disent-ils, était que Kelly puisse épouser Aaliyah, car il croyait qu’elle était enceinte – et s’ils étaient mariés, elle n’allait pas être forcée de témoigner contre lui au tribunal.

On apprend également que pendant la diffusion du documentaire Surviving R. Kelly, son responsable de gestion de crise aurait soudoyé un employé du comté de Cook pour qu’il lui donne des informations sur les problèmes juridiques du chateur.

Le documentaire de 2019 est sorti 7 mois avant ses derniers jours en tant qu’homme libre. Kelly a été arrêté en juillet de la même année pour plusieurs accusations fédérales, dont la pornographie infantile et le viol. L’accusation de corruption comporte une conversation téléphonique enregistrée entre le responsable de gestion de crise et Kelly, après que les enquêteurs ont fouillé son téléphone.

 

Le procès officiel doit commencer le 9 août devant un tribunal fédéral, dans le district est de New York. Pour l’instant, il reste derrière les barreaux du Metropolitan Detention Center de Brooklyn, le juge ayant rejeté la demande de libération sous caution de la part de son avocat.

 

Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube