La période gangster de Tupac continuera à faire débat auprès de ses fans pendant encore très longtemps. Son volte face du rappeur conscient au rappeur gangster de Death Row voulant tout détruire sur son passage fut malheureusement déterminant dans son destin tragique, et Coolio fut l’un des premiers à tenter de raisonner le rappeur légendaire.

« Il était devenu une personne différente »

« Au tout début, Tupac était vraiment franc et la musique l’important vraiment et il voulait faire en sorte d’améliorer la vie des gens. Mais dès qu’il est allé en prison à cause l’accusation de viol portée contre lui, on a découvert qu’il était fauché… Ca l’a changé. Quand il a signé sur Death Row, il n’était plus le même gars. Il a commencé à fumer et à boire beaucoup. Le truc qui m’a vraiment choqué c’est qu’il a commencé à faire le gangster. Il a commencé à faire le gangster au milieu de sa vingtaine. Il venait de la Bay Area, et tout d’un coup il représente Piru. Et il fait activement du gangstérisme, genre ‘Qu’est-ce qu’il se passe Blood?’ Et ça m’a surpris, parce que c’est généralement le moment où les gens tentent de sortir du gangstérisme. Donc c’était bizarre pour moi de parler à Pac après ça parce qu’il est devenu une personne différente. C’était comme si je parlais à deux personnes différentes en l’espace de deux ans. »

 

L’influence de Suge Knight

Comme beaucoup, Coolio rejette également la faute sur l’atmosphère que Suge Knight avait installée à Death Row, et essayait de lui en parler.

« Il a commencé à trainer avec Suge et avec tout le crew de Death Row. Et il s’est intégré dans le camp dans lequel il était. Il a peut-être pensé qu’il devait s’incorporer afin de survivre. Je ne suis pas capable de vous dire exactement ce qu’il se passait dans sa tête. Mais je sais que je lui en parlais. Je trainais avec Treach à l’époque, et Pac était proche de lui donc soit il était avec lui soit il allait nous rejoindre. Donc nous trois allions chez Treach et on se faisait écouter nos sons, on parlait de Hip-Hop et on crachait des rimes et on freestylait. On fumait et on passait du bon temps et on essayait de baiser des p*tes. »

 

« Laisse-moi vivre ma vie »

Malheureusement, ses discussions avec Pac n’ont mené à rien.

 

« J’avais essayé de parler à Tupac lorsqu’il avait des ennuis et tout. Evidemment c’était avant que moi même aie des ennuis car après je ne pouvais plus rien dire. Je lui demandais: ‘Pac, pourquoi tu fais ceci? Pourquoi tu fais cela?’ Et il me répondait: ‘Je suis un adulte Coolio, laisse-moi vivre ma vie, ne t’inquiètes pas pour moi.’ Et je ne pouvais rien dire parce que c’était vrai, c’était un adulte. Donc je laissais faire et Treach me disait ‘Laisse le faire Coolio, laisse le tranquille’. Pac me disait: ‘Arrête de me faire la morale parce que t’es plus vieux que moi.’ Tu vois, ce genre de truc. « 

Regardez l’interview ci-dessous: