Bien qu’il soit soutenu par ses fans et d’autres rappeurs américains, la détention d’A$ap Rocky en Suède a du mal à émouvoir une partie des afro-américains qui se rappelle d’une déclaration du rappeur en 2016 lorsqu’on lui avait demandé de s’investir dans la communauté et de parler, entre autres, du décès de Michael Brown, abattu par des policiers alors qu’il avait les mains en l’air.

Voici ce que Rocky avait répondu lorsqu’on lui demandait si il se sentait forcer de parler de la situation des afro-américains:

« Ils ne me forcent à rien. Je dois juste rester noir et mourir? Pourquoi? Parce que je suis noir? Donc chaque fois que quelque chose va se passer, je dois me mobiliser parce que je suis noir? Qui est-ce que je suis bordel? Al Sharpton? Je suis A$ap Rocky. Je n’ai pas signé pour être un activiste politique. Je veux parler de la putain de lean, de mon meilleur ami qui meurt, des meufs qui viennent et sortent de ma vie, des vêtements de mode que je porte, de ma nouvelle inspiration dans les drogues! Je ne veux pas parler d’un putain de Ferguson parce que je ne vis pas là bas! Je vis à Soho et à Beverly Hills. Je ne sais pas m’y associer. Je suis en studio, je suis dans ces studios de mode, je suis dans les draps de ces salopes, je ne fais rien d’autre que ça. C’est ma vie. »




Suivez-nous sur Twitter