Plus d’un an après le tragique décès de Pop Smoke, abattu chez lui à Los Angeles, de nouveaux détails sur son meurtre ont fait surface.

Le rappeur a été assassiné par un adolescent de 15 ans qui était en compagnie de 3 autres individus dans le guet-apens qui a eu lieu à Los Angeles l’année dernière. Selon un nouveau rapport du NY Daily News, le groupe d’hommes s’est introduit dans sa location Airbnb à Hollywood Hills et voulait voler sa Rolex sertie de diamants, selon le témoignage d’un détective.

Un ado de 15 ans reconnait l’avoir tué

Les intrus voulaient également s’emparer de la chaîne de Pop Smoke, mais ils n’y sont pas parvenus. Ils ont ensuite revendu la Rolex à seulement 2000 $. L’adolescent, qui a tiré sur Pop Smoke, aurait admis son rôle dans le meurtre lors d’un entretien enregistré avec un compagnon de cellule dans un centre de détention pour mineurs en mai dernier. Il est maintenant accusé de meurtre et de vol qualifié. « Il a admis avoir tiré trois fois sur la victime avec un Beretta 9 (mm.) », a déclaré Carlos Camacho, inspecteur de la police de Los Angeles, lors de l’audience préliminaire d’un autre suspect, Corey Walker, 20 ans.

« Ils se sont battus et il lui a tiré dessus à trois reprises », a déclaré M. Camacho, citant l’interview enregistrée du plus jeune accusé en prison. « Il a dit qu’il lui a tiré dans le dos », a-t-il ajouté, faisant référence à la violation de domicile à 4 heures du matin qui a eu lieu le 19 février de l’année dernière. Camacho mentionne également que Walker, qui était le conducteur de la voiture qui a pris la fuite après l’incident, a avoué son rôle secrètement lors d’un entretien enregistré en prison avec un autre informateur placé dans sa cellule après son arrestation en juillet.

 

Pop Smoke a tenté de se défendre

« Il a dit que lorsque les individus sont entrés à l’intérieur, les suspects ont confronté (Pop Smoke), qui était nu dans la douche », a témoigné Camacho. Les adolescents à l’intérieur ont exigé les bijoux de Pop Smoke, qu’il portait encore, et ont même dit « Merci » lorsque le rappeur semblait s’exécuter. Mais le rappeur de Brooklyn a alors décidé de se défendre et s’est « précipité » sur les intrus, qui l’ont frappé avec un pistolet avant que le suspect de 15 ans ne lui tire une balle dans la poitrine, a déclaré Camacho, citant le récit de Walker.

 

L’inspecteur Christian Carrasco a témoigné jeudi qu’une femme qui se trouvait avec Pop Smoke dans la chambre à coucher de la maison louée s’est souvenue avoir vu un groupe d’hommes traverser les rideaux en trombe depuis un balcon accessible par un escalier dans la cour. L’un des hommes aurait appuyé une arme à feu semi-automatique noire sur son front et lui aurait crié : « Ferme ta gueule. Tu veux mourir ? »

« Elle a entendu une bagarre provenant de la douche et a entendu M. Jackson crier. M. Jackson est sorti en courant de la salle de bains, puis elle a entendu un bruit sec et [a entendu] M. Jackson tomber au sol », a déclaré le détective.

 

Sa mère réagit

Carrasco a déclaré, citant le témoignage de la femme, que « deux autres individus ont commencé à le frapper (Pop Smoke) ». La mère de Jackson, Audrey Jackson, qui était présente à l’audience vendredi, était très bouleversée en entendant cela. « Je ne savais rien de tout cela. C’est tout nouveau. Je savais juste que mon garçon était parti », a-t-elle déclaré après la fin de l’audience vendredi.

« Maintenant, j’ai vraiment l’impression qu’il ne reviendra pas », a-t-elle dit, les larmes aux yeux. « Je ne sais pas ce que je pensais que le fait d’être ici ferait. Je pensais que quelque chose arriverait qui m’aiderait à me sentir différente. Mais d’entendre qu’ils l’ont frappé quand il était à terre. C’est tellement irrespectueux et déshonorant. Il n’y avait aucun honneur dans tout ça. Et l’ironie de la chose, c’est que ces mêmes enfants sont ceux pour lesquels il disait faire de la musique », a-t-elle ajouté.

 

« Il doit y avoir des conséquences, des conséquences suffisantes », a-t-elle déclaré. « Mais en tant que peuple, nous avons du travail à faire. Nos enfants s’entretuent. Cela n’a absolument aucun sens pour moi. »

 

Visé après un post Instagram

Selon les représentants des forces de l’ordre qui ont témoigné, les quatre accusés étaient membres du même gang de rue et ont appris où se trouvait Pop Smoke grâce à son compte Instagram, comme cela a été rapporté précédemment. Pop avait révélé l’adresse de la location AirBnB sur une photo Instagram (elle était mentionnée sur un sac cadeau) où il avait également une pile d’argent liquide avec lui. L’argent liquide a ensuite été retrouvé encore à l’intérieur d’un tiroir dans la maison de location, selon un témoignage vendredi.

L’avocat de la défense de Walker, Christopher Darden, a déposé une motion pour que l’accusation de meurtre de Walker soit rejetée, arguant qu’il n’était que le conducteur cette nuit-là, qu’il n’est jamais entré dans la maison et qu’il a même dit aux jeunes accusés de ne tirer sur personne. « Il n’est clairement pas un complice de meurtre avec préméditation », a soutenu Darden. « Tout au plus, il est un commanditaire dans un cambriolage… Il est chauffeur. Il est à l’extérieur. »

Mais Williams a répondu en faisant valoir que Walker avait repéré la maison des heures plus tôt et savait que ses coaccusés prévoyaient de braquer le rappeur de Brooklyn sous la menace d’une arme pour obtenir les objets de valeur qu’il exhibait sur ses photos Instagram. « Ils ciblent spécifiquement cette maison en voulant que cette victime soit là », a-t-elle plaidé, ajoutant que les actions de Walker montraient une « indifférence insouciante à la vie humaine ».

 

 

 

 

 

Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube