On sait pourquoi Puff Daddy a refusé de faire protéger Biggie le soir de sa mort

Keefe D révèle pour quelle raison Puff Daddy n’a pas voulu faire appel à ses services afin d’assurer la protection de Biggie le soir de sa mort.

Dans une interview accordée à The Art Of Dialogue, Keefe D, qui était le chauffeur de la voiture de laquelle Orlando Anderson a tiré mortellement sur Tupac en septembre 1996, revient sur cette soirée du 9 mars 1997.

« Cette soirée là, il nous a donné une invitation (à l’after-party organisée par le magazine Vibe). On est arrivé là bas, il y avait lui, Puff, Biggie, et quelqu’un d’autre était là. Ils avaient des bouteilles de champagnes. « 

Il raconte ensuite que Puff Daddy lui a confié que les fédéraux les surveillaient, et que c’était mieux qu’ils ne soient pas trop ensemble.

« Ensuite Puff m’a dit ‘Laisse moi te mettre au parfum. Keefe D, depuis qu’on est sorti de l’avion, les fédéraux nous suivent. Je pense qu’ils sont à cette soirée. Je ne veux pas attirer leur attention.’ Et il nous a donnés trois bouteilles de champagne, et on est allé de l’autre côté de la salle et on a commencé à boire etc. »

 

Keefe prévient Puff Daddy, mais il n’en fait rien

Juste après, Keefe D descend chercher ses potes arrivés en retard, et aperçoit DJ Quik accompagné de Bloods. Lorsqu’il remonte prévenir Puff Daddy, ce dernier n’en a rien fait car il pensait que personne n’oserait tenter quoi que ce soit à cause de la présence d’agents fédéraux. Keefe pense que si Puff avait pris ses précautions, Biggie serait toujours en vie.

« Si il nous avait appelés pour gérer la sécurité, Biggie serait toujours là, parce qu’on serait parti tous ensemble et on les aurait entourés. Il n’y aurait pas eu moyen que quelqu’un arrive par leur côté et lui tire dessus. Parce qu’on les aurait entourés donc ils n’auraient pas été capable de s’enfuir. Et on les aurait pourchassés. Mais il ne nous a pas appelés, il a dit que les fédéraux les surveillaient depuis qu’ils était là. »

 

La raison pour laquelle Puff Daddy n’a pas fait appel à Keefe D et aux Southside Crips pour protéger Biggie et donc empêcher sa mort ce soir là était donc due à la présence d’agents fédéraux qui leur donnaient un sentiment de sécurité.

Keefe revient ensuite sur la façon dont il aurait pu empêcher le meurtre de B.I.G:

« Comme je l’ai dit, si on était parti avec eux, on avait 7 ou 8 voitures, on se serait alignés avec eux, et personne n’aurait pu s’enfuir. Et on était armé, tout le monde portait une arme. Ca aurait été la m*rde. Je pense qu’il aurait été encore vivant si il (Puff Daddy) nous aurait appelés, mais il disait que les fédéraux les surveillaient. C’était un jour triste. »

Adra
Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com

Stay Connected

610,238FansLike