Hip Hop 50 mettra à l’honneur plusieurs facettes du hip-hop et sera diffusée cette année.

Il y a plus de 47 ans, DJ Kool Herc organisait une block party dans le South Bronx et beaucoup considèrent cette soirée comme le moment où le hip-hop est né. Et à l’approche de ses 50 ans, certains des initiateurs du genre se sont donnés pour mission de veiller à ce que cette date soit célébrée d’une manière qui soit à la hauteur de son influence.

Parmi ceux qui prendront les rênes pour raconter l’histoire du hip-hop, on retrouve Nas ainsi que Sacha Jenkins, directeur de la création de Mass Appeal, scénariste, réalisateur et producteur de la série Showtime « Wu-Tang Clan: Of Mics and Men », nominée aux Emmy et Peabody. « Hip Hop 50 » mettra en lumière l’histoire dense du genre à travers le prisme de différents participants et explorera les sous-cultures nées de son essor.

Nas: « Il y a tellement d’autres histoires. Je vais commencer par ça, mais « Hip Hop 50″ est une initiative à plusieurs niveaux, créée par Mass Appeal, et nous avons construit cette plateforme pour nous assurer que l’anniversaire du hip-hop soit célébré d’une manière vraiment emblématique, et que tout le monde soit impliqué dans cette initiative. C’est quelque chose qui arrive et que nous ne voulons pas laisser passer comme si c’était mineur. C’est le plus grand anniversaire du monde. Vous allez voir les histoires de tous les éléments du hip-hop, que ce soit les histoires de la rue, que ce soit le MCing. Quoi que ce soit, nous voulons célébrer et pousser cette fête d’anniversaire au maximum. »

 

Différents documentaires

La franchise « Hip Hop 50 » proposera des documentaires axés sur différents chapitres de l’histoire du hip-hop:

Hits From the Bong, réalisé par Estevan Oriol, s’intéresse au groupe de rap de la côte ouest, Cypress Hill, de sa création à aujourd’hui. Le cinéaste d’art de rue Roger Gastman réalise Rolling Like Thunder, une plongée dans la sous-culture du graffiti qui a fleuri dans les cinq arrondissements de New York, tandis que le documentariste expérimenté Joshe Swade raconte l’histoire du célèbre photographe de hip-hop Ricky Powell dans Ricky Powell: The Individualist.

 

Dans Push It, Hip Hop 50 se concentre sur les femmes du hip-hop. Selon Jenkins: « Les femmes étaient là dès le premier jour, et comme nous le savons, les femmes sont marginalisées dans notre société. Dans le hip-hop, à certains égards, elles n’ont pas toujours eu droit à leur part du gâteau. Nous pensons qu’il est très important de donner l’occasion aux femmes de raconter leurs propres histoires, leurs épreuves et leurs succès. Il ne s’agit pas pour les hommes de dire: ‘Voici ce qu’a été l’expérience du hip-hop pour les femmes.’ Il s’agit de donner aux femmes l’occasion de raconter leurs histoires et de dire leurs opinions et leurs vérités. »

 

La jeunesse représentée

Nas, Jenkins et Mass Appeal ont également mis un point d’honneur à faire appel à des réalisateurs plus jeunes pour « Hip Hop 50 » afin de raconter l’histoire à partir de plusieurs points de vue, et pas seulement à partir des perspectives des aînés. « Sans les nouveaux yeux et les nouvelles façons de visualiser la culture, ce ne serait pas complet », ajoute Nas. « Il faut que ce soit tous ceux qui aiment la culture, qui peuvent raconter l’histoire, qui peuvent vraiment montrer à travers leur travail où nous allons et pourquoi nous y allons. Les nouvelles voix sont les nouvelles histoires, et vous devez avoir le début et le ‘maintenant’. »

 

Un but conscient

Jenkins espère que l’un des principaux enseignements de « Hip Hop 50 » dans son ensemble est de comprendre que « notre voix est partout. Nous voyons ce qui se passe dans la société d’aujourd’hui – qu’il s’agisse de la suppression des électeurs, de la brutalité policière, de toutes sortes d’inégalités auxquelles nous sommes confrontés et nous sommes toujours capables d’avoir une voix puissante. Quand on regarde l’étendue de ce qu’est le « Hip Hop 50″, on voit que notre influence s’étend à la mode, au langage, au son, aux images. Notre influence est mondiale, elle a touché des générations et c’est la voix dominante du moment. »

 

« Hip Hop 50 » sera diffusée cette année et se poursuivra jusqu’en 2023. Regardez la première bande-annonce ci-dessous.

Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube