Quelques jours/semaines après le meurtre de Tupac, Los Angeles était en guerre avec plusieurs fusillades entre membres de gangs dans le but de venger le meurtre de Tupac et de trouver son assassin. Ces fusillades ont fait 3 morts et 11 blessés, mais pas une balle n’a touché Orlando Anderson, le meurtrier de Tupac. Deux anciens policiers membres de la brigade antigangs de Compton racontent avoir trouvé et interrogé Orlando, mais à ce moment ils ne savaient pas qu’il était derrière le meurtre du rappeur. Ils évoquent aussi un endroit à Las Vegas rempli d’armes utilisé par les Southside Crips dont Orlando Anderson était membre, sans qu’on sache si cet endroit a été utilisé par Orlando pour se planquer juste après avoir tué Tupac avant de se réfugier à Compton.

 

« Orlando se faisait discret. On a eu un appel anonyme disant que lui et plusieurs Southside Crips étaient dans une habitation avec des fusils. On s’y est rendu accompagné d’autres détectives antigangs. Il s’est enfui dans la maison, on lui a couru après, il s’est réfugié dans une pièce, on l’a attrapé. Lorsqu’on est entré dans la maison il y avait des AK-47, shotguns, MAC-11 et des munitions partout. Ces gars étaient en train de s’équiper pour une guerre. On l’a ramené et on l’a interrogé ce jour là avec d’autres gars de Southside. Et une semaine avant ça on est allé dans un autre bâtiment, et on a trouvé un autre sac de sport rempli d’AK-47, des balles pour des calibres .40, glocks, il y avait des armes partout. Et ce sac de sport avait une adresse écrite dessus, Avalon Street, et on savait qu’il y avait un endroit à Las Vegas où pouvaient se rendre les Southside Crips si ils avaient besoin d’armes. Parce que quelques années avant on avait arrêté des Southside Crips pour meurtre. Ils avaient commis un meurtre mais ils étaient partis se cacher à Vegas, donc on savait qu’il y avait un endroit là bas mais on n’en était pas vraiment sûr avant de découvrir ce sac de sport. »




Suivez-nous sur Twitter