Mais comment DMX s’est-il retrouvé dans un clip de Sum 41 en 2000?

En 2000, le groupe canadien Sum 41 a sorti son premier album, « Half Hour of Power ». Dans l’un des deux clips du premier single « Makes No Difference », on peut y apercevoir un invité de poids et complètement inattendu: DMX, conduisant un quad dans la maison à 2’37 » du clip.

En 2021, à l’occasion du décès de la légende du rap, Deryck Whibley, le leader de Sum 41, a expliqué comment cette collaboration inouïe s’est réalisée:

« DMX tournait un film à Toronto (Exit Wounds, sorti en 2001) pendant que nous tournions cette vidéo. La veille du tournage, quelqu’un de la maison de disques a dit : ‘Ce ne serait pas cool si DMX passait dans la vidéo ?’. Et nous étions tous genre ‘Faisons-le’ et DMX a dit oui tout de suite. »

Pourtant, DMX ne connaissait pas le groupe: « Il n’y a aucune chance qu’il ait su qui nous étions », poursuit Whibley. « Je pense que ça l’a séduit que nous soyons sur le même label et le seul groupe rock sur Def Jam. Il a trouvé ça plutôt cool. »

 

Bien sûr, une apparition de DMX doit comporter une scène à la hauteur de sa réputation énergique. Étant donné son penchant pour les motos et les véhicules tout-terrain, le groupe a rapidement eu l’idée de donner à DMX un quatre-roues – le genre de demande insensée que les labels autorisaient impunément au début des années 80, à l’époque des gros budgets vidéo. « Avec Island et Def Jam, en gros, si on avait une idée, ils étaient tous ‘cool, faisons-le !’ « .

 

« Pour être honnête, nous ne nous attendions pas à ce qu’il se présente », se souvient Whibley. « Et après qu’il a dit oui, les gens nous ont prévenus qu’il allait se défiler. Mais ensuite, il est arrivé et il était tout le contraire de ce que tout le monde nous disait. Nous nous entendions vraiment bien. C’était un gars vraiment gentil, drôle et agréable. Je ne veux pas nuire à sa réputation de dur à cuire. Mais il était gentil avec nous ! »

 

Regardez le clip ci-dessous:

 

Avoir le plus grand rappeur du monde de l’époque dans l’un de ses premiers clips, même pour un caméo, c’est un bon moyen d’augmenter sa crédibilité, surtout pour un groupe de « gamins immatures de dix-neuf ans », comme Whibley le décrit lui-même avec ses camarades.

Hélas, la relation DMX-Sum 41 a commencé et s’est terminée lors de ce tournage à Toronto. « C’est étrange parce qu’habituellement, lorsque nous faisons quelque chose avec un autre artiste, nous finissons par le revoir à un moment donné », a déclaré Whibley. « Aucun de nous n’a jamais revu DMX ».

À partir de ce moment-là, Sum 41 a maintenu une relation avec le hip-hop, notamment en collaborant avec Ludacris sur un remix rock de son single « Get Back ». Et, selon Whibley, il y a presque eu des retrouvailles avec DMX sur une chanson. « L’équipe de DMX m’a contacté quelques années plus tard pour travailler sur une chanson avec lui« , a révélé Whibley. « Ils m’ont envoyé un morceau et j’ai monté mon propre morceau. Mais je me sentais gêné. Je l’aimais bien, mais je me disais ‘C’est vraiment bien, mais c’est DMX ! Je ne pense pas que ce soit assez hard ! ‘ Donc je ne lui ai jamais envoyé la chanson. »

Thomas Cll
Amateur de real hip-hop old school, spécialisé en gangsta rap

Stay Connected

610,238FansLike