Lil’ Pump a vu son compte Instagram diminuer de 300 000 personnes après son apparition en tant que supporter de Trump juste avant le début des élections de 2020. Lil Pump, que le président a incorrectement présenté comme « Lil Pimp », a même pris la scène lors d’un rallye dans le Michigan où il a eu quelques mots pour les participants.

 

Le président des États-Unis d’Amérique a demandé à Lil’ Pump s’il avait quelque chose à dire, et le rappeur a pris le micro et l’a remercié d’avoir ramené les « troupes à la maison » et aussi d’avoir rendu l’Amérique à nouveau grande.

Lil’ Pump a ensuite exhorté les citoyens américains à ne pas voter en faveur de « Sleepy Joe Biden », le surnom donné au candidat démocrate par Donald Trump. La décision de Lil Pump de soutenir Trump est intervenue à un moment où de nombreux fans de hip-hop se demandent s’il va revenir dans le rap de manière significative.

De nombreux fans de hip-hop ont commencé à envoyer des messages à J. Cole sur ses réseaux sociaux, lui demandant de commenter le comportement de Lil Pump.


Au cas où vous l’auriez raté, J. Cole avait sorti en 2018 la chanson 1985 dans laquelle il donnait des conseils aux rappeurs en herbe, leur expliquant comment favoriser une carrière durable et intègre. Beaucoup de gens pensaient que le morceau s’adressait directement à Lil Pump.

Lil’ Pump a encore fait la une des journaux au début du mois lorsqu’il s’est rendu sur son compte IG pour dire qu’il n’y avait aucune chance que Joe Biden puisse gagner. Le rappeur a déclaré que si les démocrates gagnaient la présidence, il ferait ses valises et quitterait les États-Unis.


Un autre rappeur à proférer de telles menaces était 50 Cent, bien qu’il ait ensuite fait marche arrière sur ses affirmations suite à une proposition de son ex Chelsea Handler.