En 2015, Kendrick Lamar rendait un hommage à Eazy-E, voici un extrait de cette lettre:

Je me rappelle lorsque j’avais 5 ou 6 ans, je m’étais levé un matin et j’ai vu ce gars à la télé, il rappait sur une chanson intitulée We Want Eazy. Je pense que le concept de la vidéo était qu’il était en prison et qu’il devait donner un concert et le seul moyen qu’il puisse le faire était de le filmer de la prison, et finalement il est sorti de la prison et est venu sur la scène. Je me rappelle regarder cette vidéo et me dire: « Mec, ce gars a l’air d’un super-héro. » J’étais loin de me douter qu’Eazy-E venait de mon quartier de Compton.

Ce qui a rendu Eazy spécial est qu’il racontait un genre différent de vérité, une vérité qui n’avait pas encore été entendue dans la musique. Avant ça, le rap était fun, tu avais tes battles etc, mais cette fois, quand on en venait à ce que Eazy voulait faire, être un visionnaire, il avait l’idée de dire l’honnête vérité, et je pense que ça a vraiment résonné auprès de beaucoup de personnes parce que c’était genre: « Okay, ces gars se démarquent vraiment et sont vraiment concentré à raconter leur réalité, sans se soucier d’à quel point ça allait te faire chier. » Et ça a capté l’intérêt des gens. Les gens voulaient entendre et voulaient savoir ce qui était en train de se passer.




Je ne serais pas ici aujourd’hui si Eazy n’avait pas été là, et je n’aurais pas été capable de dire les choses que je dis, de parler de ma communauté de la façon dont j’en parle, en bien ou en mal. Il m’a influencé à 100% en terme de, pas seulement être vraiment honnête avec moi même, mais d’être honnête vis à vis de l’endroit d’où je viens et d’être fier de l’endroit d’où je viens.

Suivez-nous sur Twitter

Pour plus d’articles, traductions de chansons sur le Hip-Hop Conscient & Positif, rejoignez la page Hip-Hop Conscient et Positif