Dans la seconde moitié des années 1990, les rappeurs les plus cotés de l’époque ont commencé à sortir des doubles albums. Devenus tendance, certains ont cartonné et d’autres ont échoué avant que cette mode se fasse vite oubliée, notamment lorsque les singles ont dominé les hits-parades. De nos jours, en raison d’une concentration insuffisante des auditeurs ainsi que du désintérêt des labels à payer pour plus de titres, les doubles albums se sont fait très rares. Voici une sélection de 20 doubles albums qui ont plus ou moins marqué le hip-hop.

DJ Jazzy Jeff & The Fresh Prince – He’s The DJ, I’m The Rapper (1988)

Durée: 85:10
Nombre de morceaux : 27
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Oui. Ces pionniers du hip-hop furent les premiers à introduire le format double disque. Bien qu’il ne soit pas particulièrement très long en version vinyle, ce projet là a été le tout premier double album de l’histoire du hip-hop.

Tupac – All Eyez On Me (1996)

Durée: 132:18
Nombre de morceaux : 27
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Oui. L’album est sorti au moment où la popularité de Tupac était à son apogée, renforçant ainsi sa gloire. L’album a été un franc succès et deviendra ainsi son dernier projet avant son décès.




The Notorious B.I.G. – Life After Death (1997)

Durée: 109:12
Nombre de morceaux: 24
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Oui. Le dernier opus de BIG est perçu comme l’un des plus grands albums de rap de tous les temps, de part sa prise de risques tout en maintenant un niveau lyrical élevé tout au long des 24 tracks du projet.

Wu-Tang Clan – Wu-Tang Forever (1997)

Durée: 112:06
Nombre de morceaux: 27
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Oui. Après une pause de quatre ans en raison des carrières solos de chacun des membres, le Clan s’est réuni pour ce projet ambitieux. Que ce soit les critiques ou bien les charts, l’album fût un franc succès et remporta une nomination aux Grammys dans la catégorie meilleur album de Rap.

Bone Thugs N Harmony – Art Of War (1997)

Durée: 121: 14
Nombre de pistes: 28
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Non. N’importe quel album dont la durée dépasse deux heures sera un peu trop long à digérer. Malgré tout, il reste un élément assez solide dans le catalogue de l’un des plus grands groupes de MC’s mais sans parvenir à se rapprocher de E. 1999 Eternal.

Scarface – My Homies (1998)

Durée : 136:33
Nombre de morceaux: 30
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Non. Sorti entre ‘The Untouchable’ de 1997 et ‘The Last Of A Dying Breed’ de 2000, ‘My Homies’ tombera presque dans l’oubli et sera jugé trop répétitif à cause de ses 30 chansons.

Eightball – Lost (1998)

Durée: 115:27
Nombre de morceaux : 26
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Non. À cette époque, tout le monde se lançait dans les doubles albums. Toutefois, le OG de Memphis n’a pas fait un choix très judicieux en doublant la productivité de son premier album solo alors qu’il venait de perdre son partenaire MJG. De plus, avec un troisième disque bonus, le projet s’est étouffé de lui-même, même auprès de ses plus grands fans.

Master P – Da Last Don (1998)

Durée : 106:29
Nombre de pistes : 29

Est-ce que c’est un double disque réussi ? Non. Bien que ce soit l’album le plus vendu de Master P, ce n’était pas nécessairement son plus fort musicalement. Le projet comprenait une quarantaine de couplets d’invités pour ses 29 titres, et bien qu’il y ait eu quelques bangers, ils n’ont pas perduré.

Nate Dogg – G-Funk Classics Vol 1 & 2 (1998)

Durée: 133:24
Nombre de morceaux: 31

Est-ce que c’est un double disque réussi ? Oui et non. L’idée de réaliser un album des plus complets par Nate Dogg a été un grand moment pour tous, d’autant plus que ses auditeurs commençaient à s’impatienter lorsqu’il a annoncé que son premier projet serait mis en stand-by suite aux problèmes de Death Row. Cependant, bien que le premier cd contienne des pépites telles que Hardest Man In Town, First We Pray et Never Leave Me Alone, le second quant à lui ne pousse pas à être écouté en boucle malgré l’excellent Nobody Does It Better.




E-40 – The Element Of Surprise (1998)

Durée: 107:59
Nombre de morceaux: 24
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Non. Bien que E-40 soit un pilier du rap game en terme de productivité avec des albums, chansons et clips sortis à une allure impressionnante, ce projet là n’avait pas besoin d’autant de titres.

Kurupt – Kuruption (1998)

Durée: 123:28
Nombre de morceaux: 23
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Non. Kurupt a toujours été connu pour ses nombreuses prestations en tant que guest, dynamitant des chansons de The Chronic et de Doggystyle. Donc sortir son premier solo en tant que double album était une décision étrange. Et bien qu’il n’a aucun problème à insuffler la peur dans les coeurs de ses compères, le faire de manière constante pendant deux heures est une tâche que seuls les meilleurs peuvent réaliser.

Cypress Hill – Skulls & Bones (2000)

Durée: 64:27
Nombre de morceaux : 18
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Oui. Cypress Hill a marqué les esprits avec cet album combo hip hop/métal. Le plus gros son de l’album a même été réalisé en deux versions: ‘(Rap) Superstar’ et ‘(Rock) Superstar’. Et bien qu’il ne soit composé que de 18 titres, cette séparation a mis en valeur ce qu’ils essayaient de faire.

Jay-Z – The Blueprint 2: The Gift & The Curse (2002)

Durée: 108:27
Nombre de morceaux: 22
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Non, Jay Z lui-même l’a reconnu; il a sorti une version simplifiée appelée ‘Blueprint 2.1’ cinq mois plus tard avec 12 titres, le rendant plus allégé et captivant tout en l’agrémentant de 5 morceaux bonus.

The Diplomats – Diplomatic Immunity (2003)

Durée: 103:18
Nombre de morceaux: 27
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Oui, le premier album du crew d’Harlem a permis de consolider leur statut de l’une des teams les plus excitantes et divertissantes de NY et de promouvoir des stars authentique telles que Cam’ron, Juelz Santana et Jim Jones.

Outkast – Speakerboxxx / The Love Below (2003)

Durée: 134:50
Nombre de morceaux: 39
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Oui. Après la sortie de Stankonia hautement salué, le duo légendaire revient en force avec chacun un album solo. Pour The Love Below, Andre 3000 propose un univers plus expérimental avec une touche de funk et de pop ajoutée au hip hop. Avec Speakerboxxx, Big Boi est resté fidèle à lui-même en balançant des jeux de mots épatants mais aussi en invitant des gros noms en tant que feats (Jay Z, Ludacris, Killer Mike). Bien que Speakerboxxx n’ait pas été autant acclamé que The Love Below, le combo des deux albums a marqué l’ère du hip hop, et est devenu l’un des albums hip-hop les plus vendu de tous les temps, bien aidé par le système considérant qu’un double album équivaut à deux ventes.

Lil Flip – U Gotta Feel Me (2004)

Durée: 86:32
Nombre de morceaux: 21
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Non. Déjà bien connu à Houston, Lil Flip a exporté son style avec cet LP, bien aidé par des titres tels que ‘Game Over’ et ‘Sunshine’. Toutefois, l’album n’avait pas besoin de deux disques car avec 21 chansons, en supprimer quelques unes aurait fait un cd unique mais qui en aurait valu le coup.

Nelly – Sweat/Suit (2004)

Durée: 106:41
Nombre de morceaux: 24
Est-ce que c’est un double réussi ? Pas exactement, et c’est probablement la raison pour laquelle Nelly a d’abord divisé les deux parties en albums distincts sortis le même jour avec des thèmes différents pour chacun. Comme c’était le cas pour Nelly à l’époque, chaque album a eu son lot de gros singles dont sa collaboration Over And Over avec Tim McGraw. Il décidera lui même de publier une version allégée de 17 titres l’année suivante.




Nas – Street’s Disciple (2004)

Durée: 87:50
Nombre de morceaux: 26
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Non. Bien qu’il ait été plutôt bien accueilli par la critique, beaucoup de fans de Nas n’en étaient pas vraiment ravis. Il faut dire qu’après les classiques Stillmatic, Lost Tapes et God’s Son sortis en l’espace de 360 jours, les attentes étaient sans doute trop élevées.

UGK – Underground Kingz (2007)

Durée: 129:01
Nombre de morceaux: 26
Est-ce que c’est un double disque réussi ? Oui. Pour leur première sortie depuis la libération de Pimp C, ‘Underground Kingz’ a célébré l’événement avec des invités tels que OutKast (« Int’l Player’s Anthem [I Choose You] »), Rick Ross (« Cocaine »), Big Daddy Kane et Kool G Rap (« Next Up »). Les natifs de Port Arthur au Texas cimenteront ainsi leur héritage, quatre mois avant le décès de Pimp C.

Tech N9ne – Killer (2008)

Durée: 127:23
Nombre de morceaux : 32

Est-ce que c’est un double disque réussi ? Plutôt non; pour les fans fortement fidèles à Tech, la réponse est globalement non. Et pour les fans occasionnels, la réponse ne serait plus mitigée, non pas pour des raisons de qualité ou performance, mais pour une question de longueur, 32 chansons.