Il y a 4 ans, Macklemore répondait à l’élection de Trump par un message rempli d’amour, d’espoir, et d’optimisme, afin de ne jamais oublier qu’aucun président au monde n’avait plus de pouvoir que nous sur nous même ou nos proches

 

Le 8 novembre 2016, Donald Trump était élu 45ème président des Etats-Unis d’Amérique. Choqué par ce résultat, Macklemore partageait sur Instagram une photo de sa fille accompagnée d’un texte que tout le monde devrait lire, dans lequel il rappelait que quel que soit le résultat d’une élection, chacun d’entre nous gardera toujours le pouvoir de devenir celui qu’il veut être, et le pouvoir d’éduquer ses enfants selon ses propres valeurs, ainsi que d’aider les personnes qu’il aime.

Je suis déçu, choqué et secoué par ce qu’il s’est passé ce soir. J’étais devant la télé avec ma famille et mes proches, prêt à célébrer l’histoire. Ma fille portait sa petite robe bleue. J’étais prêt à ouvrir le Martinelli et la tenir, regardant Hillary Clinton devenir la première femme présidente des Etats Unis d’Amérique. Mais… ça ne s’est pas produit. J’ai eu mal au ventre, paralysé par l’anxiété pendant que les résultats des sondages tombaient. Après des heures pendant lesquelles mon estomac s’est noué, c’était fini. J’ai éteint la télé, pris ma fille et l’ai emmené au lit.


Mais maintenant, tandis que je suis allongé à coté d’elle pendant qu’elle dort, je me rappelle. Je me rappelle de ce que je contrôle et de ce que je ne contrôle pas. Je n’ai pas le contrôle sur le fait que Donald Trump devienne président. Ca a été décidé. Mais ce que je contrôle, c’est ce que je vais faire à partir de maintenant.

Je vais apprendre à ma famille à aimer tous les gens, peu importe la couleur de leur peau, sexe, croyance religieuse, orientation sexuelle ou l’endroit de leur naissance que leur certificat indique. Je lui apprendrai à quel point c’est important d’être une avocate pour l’humanité. Et pas juste pour la partie de l’humanité qui lui apporte quelque chose. Je veux lui apprendre la communication non violente. Que face à la haine, nous devons nous aimer les uns les autres encore plus fort. Ne pas abandonner. Ne pas être découragé ou sentir que notre progrès du passé est voué à l’échec. Continuer à se battre pour nous tous, et encore plus pour ceux qui ont été le plus affecté par l’oppression. Je lui apprendrai que lorsqu’elle est silencieuse pendant des moments d’injustice, c’est comme si elle s’asseyais à coté de l’oppresseur. Je lui apprendrai que les murs divisent les gens, et qu’ils ne peuvent pas nous rapprocher. Et que juste parce que quelqu’un tient la position la plus puissante dans le monde, ne fait pas de cette personne là quelqu’un de bien, juste ou équitable.


Donald Trump n’élève pas ma fille. Je le fais. Je peux l’encourager et la former pour qu’elle devienne ce qu’elle a envie d’être. Lui enseigner que sa voix et ses actions peuvent changer le monde. Lui apprendre qu’elle peut faire tout ce qu’un homme peut faire. Et un jour, devenir même présidente des Etats Unis d’Amérique. J’ai du travail à faire. Ca commence maintenant. Et ce travail est la seule chose qui m’apporte du réconfort en ce moment.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

I am disappointed, shocked and shaken at my core by what has transpired tonight. I gathered around the TV with my family and loved ones, ready to celebrate history being made. My daughter had this little blue dress on. I was ready to pop the Martinelli’s and hold her, watching Hilary Clinton become the first female president of the United States of America. But…It didn’t happen. I had a sick feeling in my gut, riddled with anxiety as the polls started coming in. After hours of a growing pit in my stomach, it was over. I left the TV, grabbed my daughter and took her to bed. But now, as I’m laying next to my her as she sleeps, I remember. Remember what I have control over and what I don’t. I don’t have control over Donald Trump becoming president. That has been decided. But what I do have control over is where I go from here. I will teach my daughter to love. All people, regardless of the color of their skin, gender, religious beliefs, sexual orientation or where their birth certificate says they’re from. I will teach her how important it is to be an advocate for humanity. Not just the portion of humanity that benefits her. I will teach her non violent communication. That in the face of hatred we must love each other even harder. Not give in. Not get discouraged or feel like our progress in the past is void. Keeping fighting for all of us, with an emphasis on those that and have been the most affected by systemic oppression. I will teach her that when she is silent during moments of injustice, she is siding with the oppressor. I will teach her that walls divide people, and by their nature cannot bring us closer. And that just because someone holds the most powerful position in the world, does not make that person right, just or fair. Donald Trump is not raising my daughter. I am. I get to encourage and nurture her to be who she wants to be. Teach her that her voice and actions can change the world. Teach her that she can do anything that a man can do. And one day, even become president of the United States of America. I have work to do. It starts now. And that work is the only thing bringing me peace at the moment

Une publication partagée par @ macklemore le

 

Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com