Juste après la mort de Biggie, les stations de radio Hip-Hop ont appelé à ce que les choses changent afin que le beef East/West cesse pour qu’il n’y ait plus de victime. Beaucoup partout dans le pays ont promis de faire le nécessaire pour amener le positif auprès de la communauté qui venait de perdre deux de ses plus beaux joyaux.




A la radio KMEL de San Francisco, Christopher Mohammed de Nation Of Islam a tenu à rappeler la manipulation réalisée par les médias pour faire du beef Death Row / Bad Boy celui de la West vs la East afin, d’après lui, d’empêcher les noir de rester unis.

Le matin suivant, Dr Dre, Chuck D et Red Alert ont discuté sur la même radio de la responsabilité de ceux qui avaient un rôle à jouer dans la résolution de cette crise. Red Alert a insisté sur l’importance que les canaux de communication entre la East et West restent ouverts.

Sway et d’autres personnalités ont essayé de rassembler des artistes Hip-Hop afin d’organiser un sommet diffusé en direct à la radio. Dr Dre a fait un pas en avant en disant qu’il fallait absolument que ce sommet soit également retransmis à la télé.

 

Le sommet pour l’unité du Hip-Hop

Et ce fut donc le 3 avril 1997, soit moins d’1 mois après le meurtre de Biggie, que le sommet organisé par Louis Farrakhan et Nation Of Islam a eu lieu à Chicago.

Les rappeurs Snoop Dogg, Tha Dogg Pound, Ice Cube, Common, Bones Thugs n Harmony, Chuck D, Nate Dogg, Channel Live, Mack 10, WC, Too Short, Willie D de Geto Boys, The Goodie Mobb et Fat Joe étaient présents parmi d’autres. Puff Daddy n’y était pas mais son soutient fut communiqué aux gens présents.

Le résultat de cette rencontre fut l’enterrement de la hache de guerre, le clash entre la East et la West était terminé et le Hip-Hop allait se diriger vers une toute nouvelle direction.

Le meeting était inspirant, beau et très spirituel. Beaucoup d’artistes présents ont mis du coeur à l’ouvrage afin de mettre de coté leur fierté et leur égo pour se réconcilier malgré leurs différents, comme Kurupt qui s’est levé et s’est dirigé vers Bizzie Bone pour faire la paix. Lorsque les deux se sont pris dans les bras, on pouvait entendre Bizzie dire: ‘Mec ça faisait longtemps que j’attendais de pouvoir faire ça.’ C’était incroyable. L’un des plus grands moments fut lorsque Ice Cube s’est levé et a pris Common dans ses bras. Les deux s’étaient échangés des disstracks mais réalisaient à présent l’impact qu’un tel acte pouvait avoir dans leur communauté.

 

Ice Cube et Fat Joe

L’un des échanges les plus passionnant impliqua Ice Cube et Fat Joe. Ce dernier a exprimé le sentiment que lui et beaucoup de rappeurs de la East ont eu lorsque des chansons comme Bow Down et West Up ont commencé à circuler. Ils ne comprenaient pas pourquoi quelqu’un comme Ice Cube qui avait beaucoup d’affection et de respect pour New York s’était impliqué dans un projet tel que Westside Connection:

« Lorsque j’ai entendu que t’allais venir ici, j’ai pris ma voiture et j’ai conduit 15 heures juste pour te regarder dans le blanc des yeux. Je voulais te voir face à face et te demander pourquoi t’as fait ce que t’as fait. »

Fat Joe n’avait pas compris pourquoi quelqu’un qui était avec The Nation Of Islam avait sorti un album qui divisait la communauté. Il a rajouté qu’ayant beaucoup de fans à NY, certains voulaient lui causer du mal.

Ice Cube qui avait été surpris a répondu en pointant du doigt que les artistes hors New York se sentaient trahi car ils étaient rejeté par les médias dans une ville qui était vue comme la Mecque du Hip-Hop. Il se disait qu’il fallait que quelqu’un de sa stature fasse bouger les choses. Il savait qu’il y aurait beaucoup d’agressivité à son encontre, mais il sentait également qu’il y avait eu beaucoup d’attaques injustes envers les artistes Westcoast. Il a cité entre autre que lui et d’autres artistes de la côte ouest étaient étiquetés comme des gangsta rappeurs qui ont ruiné le Hip-Hop, alors que ces mêmes critiques honoraient des groupes comme le Wu-Tang qui rappaient essentiellement sur le même sujet.




Cube a également fait remarquer qu’un artiste comme Fat Joe qui n’a jamais été Disque d’Or ni Platine pouvait être écouté sur toutes les ondes de la côte ouest et que des artistes/groupes comme Too Short ou Bones ou autres sont triple platine et sont écoutés et admirés dans tout le pays jusqu’à ce qu’ils viennent à New York. Là-bas, tout le monde veut les discréditer et dire que leur musique n’est même pas Hip-Hop. Cube a dit que ce type de traitement mettait les gens en colère:

« On se demandait pourquoi nous? Qu’est-ce qu’on a fait pour mériter ce genre de traitement? Ce genre de rejet faisait mal et énervait beaucoup de gens parce que pendant longtemps, les gens se sont tournés vers NY et ont respecté la ville comme le lieu de naissance du Hip-Hop. »

 

Les disstracks

Quant aux disstracks, Cube a dit qu’il ne voyait rien de mal à ce que les gens se clashent sur des sons, cette approche étant une tradition de longue date dans le Hip-Hop. Cependant, étant donné le climat de l’époque dans lequel les gens prennaient les choses de manière trop personnelles faisant éclater des fusillades menant à des décès, Cube a estimé que cette partie de la culture Hip-Hop devait peut-être être mise sur pause pendant un certain temps jusqu’à ce que ces problèmes se calment…

Snoop Dogg a alors pris la parole et s’est engagé à faire évoluer sa musique dans une toute autre direction. Il a expliqué qu’il voulait utiliser son influence pour aider à sauver des vies et à former des gens. Il a rajouté qu’il était prêt à le faire même si cela signifiait une diminution des ventes de cd.

Too Short a admis qu’il allait devoir réévaluer le type de messages qu’il mettait dans sa musique, il a reconnu que son impact et son influence ne pouvaient plus être utilisés de manière irresponsable.

Les remarques de Dougie Fresh étaient particulièrement sincères car il était ému jusqu’aux larmes et pouvait à peine parler. Il a rappelé l’état du Hip-Hop à ses débuts et de la façon dont il est apparu sous la tutelle de pionniers comme Afrika Bambaataa, Kool Herc et d’autres. Il ne pouvait pas croire à quel point cette industrie était devenue corrompue. Beaucoup de gens dans la salle ont ressenti la douleur de Dougie et ça les a fait réfléchir.




Tout ce beau monde et ces belles paroles ont eu l’effet escompté, les tensions sont redescendues et le beef East/West n’était plus qu’une grosse cicatrice due à la perte de deux légendes.

 

Vidéo du discours de Louis Farrakhan: