Depuis sa création au début des années 1970, le hip-hop a connu une croissance exponentielle, devenant l’un des genres les plus importants au monde. Rien que cette année, dix albums de hip-hop ont atteint la première place du classement Billboard, soit le plus grand nombre de tous les genres. Il n’est donc pas surprenant que le Sénat ait décidé d’accorder au hip-hop sa propre fête officielle.

Moins d’un mois avant que le hip-hop n’ait 48 ans, le Sénat américain a adopté une résolution qui fait du 11 août la Journée nationale de célébration du hip-hop. La résolution fait également d’août le « Mois de la reconnaissance du hip-hop » et de novembre le « Mois de l’histoire du hip-hop ». La nouvelle a été partagée via un tweet sur la page officielle du Sénat, qui a également révélé que le vote a été adopté avec « consentement unanime ». C’est également la première fois que le hip-hop est reconnu de quelque manière que ce soit par le Sénat.

Le 11 août est une date extrêmement importante dans la culture hip-hop, car c’est le jour où, en 1973, DJ Kool Herc et sa sœur Cindy Campbell ont organisé une soirée au 1520 Sedgwick Avenue dans le Bronx, à New York. Et c’est cette soirée que beaucoup considèrent comme la naissance de la musique et de la culture hip-hop.

 

Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube