Nicole Young, la future ex-femme de Dr Dre, tente de forcer juridiquement trois de ses prétendues maîtresses à balancer certains détails de leurs liaisons dans l’espoir que ça fasse annuler le contrat prénuptial signé entre Dre et Nicole.

 

Les femmes, la chanteuse Jillian Speer, le mannequin Kili Anderson et Crystal Rogers, alias Crystal Sierra – qui est connue comme la « reine du hip-hop latino » – ont toutes été citées dans le dernier dossier judiciaire en date du divorce explosif.

Dre, affirme que le contrat prénuptial existe toujours, tandis que Nicole, insiste qu’elle a vu le producteur le déchirer devant elle après leur mariage.

Malheureusement pour Nicole, toutes les trois luttent pour ne pas devoir être assignées à comparaître en tant que témoins dans la guerre juridique opposant Young à Dre après 24 ans de mariage. Pour cela, elles ont engagé l’avocat Kris LeFan afin de les défendre.

Kris LeFan, qui a déposé mardi une motion pour annuler les citations à comparaître, a déclaré qu’aucune des femmes ne disposait « d’informations pertinentes pour l’application » du contrat prénuptial.

Jillian Speer

 

Crystal Rogers

 

Kili Anderson

Dre veut qu’un juge supérieur de Los Angeles détermine si le contrat de mariage est valide et exécutoire, et jusqu’à ce que cette décision soit prise, il maintient que ses documents commerciaux – pour lesquels Nicole a déposé des citations à comparaître afin de les obtenir – ne la regardent pas.

Dans l’une des premières décisions juridiques prises lors de la procédure de divorce, Dre a remporté une victoire après qu’un juge a refusé que Dr Dre doive payer la sécurité de Nicole estimée à 1,3 million de dollars.