Kodak Black risque de deux à sept ans de prison après avoir plaidé coupable pour l’accusation de port d’arme dans le comté du Niagara.

Kodak Black risque une peine de prison supplémentaire après avoir plaidé coupable de port d’arme devant un tribunal du comté du Niagara. Selon le WKBW Buffalo, le rappeur a admis devant un juge avoir été en possession d’une arme à feu. Le rappeur risque de deux à sept ans de prison pour cette accusation. Sa date de condamnation est fixée au 24 mars.




Kodak Black avait été arrêté avec trois autres personnes près de la frontière entre les États-Unis et le Canada en 2019. Les autorités avaient découvert quatre armes de poing dans le véhicule ainsi qu’une quantité de cannabis et des cartouches chargées pour un usage personnel. Le bureau des douanes et de la protection des frontières américaines de Buffalo avait qualifié cette arrestation de saisie la plus importante de l’année 2019.

Kodak Black est actuellement derrière les barreaux dans le cadre de son arrestation au Rolling Loud de Miami de 2019. Le rappeur avait plaidé coupable à des accusations de falsification de documents pour obtenir une arme à feu en août dernier. Le rappeur aurait dû être libéré de prison vers 2022 pour cette accusation mais suite à ce nouvel épisode, il ne pourra pas retourner chez lui avant 2024 au minimum.