Retour sur cet album qui a marqué l’année 2015 de son empreinte avec Kendrick Lamar qui décrit les chansons une par une.

 

ALRIGHT

« Lorsque je suis allé en Afrique et que j’ai vu les problèmes des gens, j’ai réalisé que leurs difficultés étaient dix fois plus importantes que les miennes. Etre allé là bas m’a vraiment inspiré. J’ai écrit beaucoup de sons de l’album rien qu’en visitant l’Afrique du Sud. C’était le moment où je me suis dit: ‘Ok, je peux soit améliorer cette situation ou en devenir une victime.’ Ca a été un tournant. » 




MORTAL MAN

« Nous sommes tellement confinés dans la haine et voulons tellement pointer les défauts des gens que nous ne voyons pas l’image globale de ce qu’ils font. Et ça été comme ça avec les leaders bien avant mon époque. Ils l’ont fait à Jésus Christ, le Seigneur et Sauveur. Donc qui suis-je? Je suis juste un homme, c’est pour ça qu’on l’a appelé ‘Mortal Man’ « 

I

« Pour être 100% honnête avec toi, lorsque j’écris je vois les choses comme des scènes dans des films. Donc c’est comme une seconde nature pour moi de faire de cette chanson une scène et un skit sur l’album. Je savais que beaucoup de gens allaient se dire: ‘Oh, qu’est-ce qu’il fait? Pourquoi c’est comme ça?’ Mais ça introduit Mortal Man de la façon dont je l’entends. »

HOW MUCH A DOLLAR COST

« C’est une histoire vraie… Ce sont des moments dans ma vie qui vont au delà de simplement donner un dollar à quelqu’un. Ce sont des moments d’intégrité, d’être capable de parler à quelqu’un. Moi lui parlant, c’était simplement un ‘merci’ de Dieu. Et j’ai ressenti que Dieu parlait à travers lui pour s’adresser à moi. »

U

« Je me suis inspiré dans cette chanson, pas seulement de mes expériences passées, mais je pense de ma vie entière. Je pense que tout vient de là, même les situations de good kid, m.A.A.d. City. Rien n’était autant vulnérable que cet album. Donc c’est inspiré de mes expériences de la façon dont j’ai grandi à Compton. »

KING KUNTA

« On m’a appelé par beaucoup de noms quand je grandissais. Juste le fait d’être un mec black, on m’a appelé par beaucoup de noms. Mes ancêtres se sont fait appeler par beaucoup de noms. Le thème de la chanson est de prendre cette négativité et d’en être fier et de se l’approprier. Je dis que je suis un roi quelle que soit la façon dont tu m’appelles. »

WESLEY’S THEORY

« C’est une de mes chansons préférées de l’album. Premièrement, les paroles c’est moi qui me remémore le sentiment de ce que je voulais faire quand j’ai été signé. Ce sont des vraies pensées… Le thème du son, la raison pour laquelle je l’aime tellement est parce qu’on ne nous a pas appris à l’école quoi faire de tout ce fric… Donc, tu veux me dire que dès le moment où j’ai du succès et que je reçois ce fric – que je ne sais pas gérer – tu vas devoir m’envoyer en prison parce que je ne paye pas mes impôts? »

Bonus:

RAPSODY EXPLIQUE SON APPARITION SUR COMPLEXION

Rapsody explique que le lendemain du leak de Control en aout 2013, Kendrick et 9th Wonder se sont parlés et que c’était aussi la période où Rapsody sortait sa mixtape She Got Game. Et Kendrick a dit qu’il était intéressé par une collaboration avec la rappeuse.

Ce n’est qu’en janvier 2015, soit deux mois avant la sortie de l’album que Rapsody a été contactée par Kendrick:

« Il nous a contacté le 11 janvier 2015. J’allais à Toronto et il a appelé 9th. Il lui a dit qu’il allait lui envoyer une track pour que je pose dessus. On n’a pas parlé en profondeur de la direction dans laquelle aller, mais il m’a dit ‘Complexion’. Tu sais, les afro-américains, les personnes noires en Amérique. J’étais à Washington et j’ai écrit ce couplet le jour même, ensuite 9th nous a conduit en studio et on l’a enregistré au soir. Je n’avais pas entendu le couplet de Kendrick Lamar et ça déchire parce qu’on a parlé d’un sujet similaire, les esclaves, les yeux bleus et le truc avec Tupac. Je ne savais pas que Tupac était à la fin de l’album. Donc ça déchire vraiment comment tout ça s’est assemblé. »