Il semble que Jay-Z soit en plein essor sur la scène du cannabis avec le lancement d’une nouvelle marque d’herbe, Monogram.

On ne sait pas grand-chose de cette nouvelle marque. Il y a quelques jours, un Instagram est apparu avec des graphiques minimaux, des légendes éparses et des story vibrantes de personnes sentant amoureusement les plantes de cannabis. Le site web contient des extraits de Fela Kuti, Bob Marley & The Wailers et OutKast, sous un titre qui dit « Sounds from the Grow Room ». Les amateurs de Jay-Z et les consommateurs potentiels manquent pourtant de détails précis sur les noms de produits ou les dates de lancement, et n’ont guère d’autre choix que de se livrer à de pures spéculations.

Mais ça fait partie du plaisir n’est-ce pas ? C’est comme deviner quand le prochain album de Frank Ocean va sortir, mais on le fait avec l’herbe.

Ce n’est pas la première incursion de Jay-Z dans le monde du cannabis. Depuis juillet 2019, il est le stratège en chef de la marque chez Caliva, l’une des plus grandes sociétés de cannabis de Californie. Alors que Jay-Z a été impliqué dans d’autres lignes de marques telles que Bad Apple, Fun Uncle et Deli, Monogram est la première marque à venir de Caliva avec le nom de Jay-Z derrière elle.

« Avec sa sélection rigoureuse des souches, ses pratiques de culture méticuleuses et sa qualité sans compromis, MONOGRAM cherche à redéfinir ce que le cannabis signifie pour les consommateurs d’aujourd’hui », peut-on lire dans le communiqué de presse de Caliva pour la marque. « Dans un effort pour offrir une expérience client plus personnalisée, la marque sera également lancée par le biais d’une plateforme de commerce électronique de premier ordre dédiée exclusivement à sa ligne de produits unique ».

L’histoire de Jay-Z va beaucoup plus loin. Il est depuis longtemps partisan de la fin de la guerre contre la drogue, avec en point d’orgue une collaboration avec la Drug Policy Alliance pour un article d’opinion du New York Times en 2016.

« Ensemble, nous espérons orienter la conversation autour du cannabis, favoriser l’égalité et l’équité dans le développement de l’industrie, promouvoir la sensibilisation aux nombreux usages et avantages du cannabis, et donner aux consommateurs la possibilité de se sentir libres de consommer du cannabis comme, quand et où ils le souhaitent », a déclaré M. Caliva dans une déclaration à Highsnobiety.


Bloomberg rapporte que le rappeur et entrepreneur s’est associé avec la nouvelle société de cannabis TPCO, qui prévoit d’atteindre 90 % des consommateurs dans l’État de Californie d’ici 2022. Cette société a été rachetée par Subversive Capital Acquisition Corp. qui a acquis un certain nombre de petites entreprises dans le secteur en pleine expansion de la marijuana. Elle a également acquis la marque d’herbe Caliva, qui s’adresse directement aux consommateurs, et Left Coast Ventures, qui fabrique cette drogue. Les marques seront regroupées sous le nom de TPCO Holding Corp, avec Jay-Z comme directeur visionnaire.

Subversive a déclaré que son objectif en combinant les marques est « de redéfinir l’industrie avec une mission pour à la fois consolider le marché du cannabis en Californie et créer une société mondiale influente ». La société prévoit que les revenus des deux marques atteindront jusqu’à 185 millions de dollars cette année, et 334 millions de dollars en 2021.


« Bien que nous sachions que nous ne pouvons pas réparer entièrement les injustices créées par la guerre contre la drogue, nous pouvons contribuer à façonner un avenir meilleur et plus inclusif », a déclaré Jay-Z dans une déclaration sur la nouvelle entreprise. « Les marques que nous construisons ouvriront une nouvelle voie pour un héritage ancré dans l’équité, l’accès et la justice. Nous créons quelque chose en quoi les gens peuvent avoir confiance et nous investissons dans notre avenir, dans notre personnel et dans nos communautés ».