En septembre 2001, soit quelques mois avant la sortie de Ether, Nas donnait une interview où il évoquait son clash avec Jay-Z. Au départ, Nas ne voulait pas en parler parce qu’il disait que ça lui prenait trop d’énergie et qu’il préférait se concentrer sur le rap en tant que tel. Mais quelques jours après l’interview, il a rappelé le journaliste afin d’exprimer une bonne fois pour toutes son ressenti par rapport à tout ça.

Nas a commencé en comparant leur premier album respectif, Illmatic et Reasonable Doubt:

« Il n’aurait jamais pu faire un Illmatic. Il a sorti son premier album avec ma voix sur un refrain ‘Im out for presidents to represent me’. Il avait Babyface sur un son (Sunshine). Il avait Mary J Blige dessus (Can’t Knock The Hustle) et Biggie (Brooklyn’s Finest). Comment ça n’aurait pas pu devenir Disque d’Or? Mais malgré ça, ils n’ont pas voulu allé tourner dans ses p*tains de clips. Foxy Brown, c’est cette meuf qui l’a fait connaitre, il lui doit toute sa p*tain de carrière. Mon album n’avait personne dessus, j’avais AZ mais il n’était pas connu, j’essayais de le faire connaitre. Personne ne co-signait Nas, et mon son s’est fait connaitre. Jusqu’à ce qu’il fasse ça, il ne sera jamais à mon niveau, et il ne pourra pas parce qu’il ne peut pas recréer l’histoire. Il y aura toujours un Nas avant Jay-Z. Ce sera toujours mon junior. Il voudrait recommencer de nouveau sa carrière, mais il ne peut pas, c’est trop tard. »

 

Il continue en attaquant Jay sur son manque de personnalité et ses retournements de veste:

« Et de toutes façons, qui est ce gars? Je ne pense même pas qu’il sait qui il est. Quand The Firm est sorti, il criait The Firm, quand Biggie est arrivé, il s’habillait en Versace et gators, quand DMX est arrivé, il a commencé à mettre des bandanas et faire des sons avec Swizz Beatz. Qui est-il? Il est un p*tain d’homme caméléon, voila qui il est. Je veux dire, je comprends que tu doives rester dans l’air du temps, mais au moins avant tout, grave quelque chose dans la pierre à ta façon. Il fait semblant d’être quelque chose alors qu’il est quelque chose de totalement différent. C’est pour ça que Jadakiss a dit: ‘et ne t’excuses pas en retournant ta veste’, parce que c’est exactement ce que Jay-Z a fait. Il a vu le n*gro et s’est comporté d’une certaine façon et ensuite il s’est excusé en retournant sa veste. Comme je disais, le n*gro est l’homme caméléon. »

 

Nas s’est ensuite rappelé d’une soirée en 2000 où les deux étaient présents:

« C’était il y a un an, à la soirée de Steve Stoute. On parlait et il me disait qu’il était devenu plus grand que Biggie. Je l’ai regardé en le prenant pour un dingue. Ensuite, il a continué à me dire à quel point Memphis Bleek était fan de moi et que je ne devrais pas m’en prendre à lui. Il a prédit que Beanie Sigel ne vendrait jamais plus de 600.000 albums. Il a dit que Sauce Money était pour lui ce que Nature était pour moi. Et ensuite, il est devenu vraiment dingue. Il a dit que Tupac et DMX n’étaient pas des artistes lyricaux – ils avaient juste les n*gros pauvres de la rue qui achetaient leurs albums, mais que lui et moi avions les n*gros riches qui achetaient les nôtres. Je lui ai dit que je n’étais pas d’accord avec lui – que Tupac était le plus grand de tous les temps – point final, et que DMX avait vraiment ramené le rap street dans le game. Ensuite, ce serpent rampant fait sa connerie au Summer Jam. »

 

Lors du Summer Jam 2001, Jay-Z avait montré sur écran géant une photo de Prodigy de Mobb Deep, enfant, avec des ballerines, tout en le clashant et finissant son track par ‘demande à ton pote Nas, il ne veut pas de beef avec Hov’. Nas se rappelle sa réaction:

« J’étais genre: ‘Mais qu’est-ce qui cloche avec ce n*gro?!!!! ‘… et ce qui a vraiment fait mal, c’est qu’il a amené Michael Jackson sur scène juste après, donc le public allait toujours se rappeler de ce qu’il a dit juste avant d’amener Michael Jackson. »

 

A la suite de ça, Nas est entré en studio et a enregistré son premier diss contre Jay-Z intitulé Stillmatic.

« Je n’ai jamais voulu en arriver là, je n’ai jamais voulu enregistrer le diss Stillmatic, je n’ai jamais voulu dépenser autant d’énergie pour un autre n*gro, mais il m’a forcé la main. De toute façon, c’était thérapeutique. Je n’ai jamais voulu parler de ce qu’il pensait des autres n*gros (Tupac, DMX…), et je ne voulais pas le clasher lui ou ses potes, mais vu comment il parlait de moi, il aurait continué à ouvrir sa bouche sur tous les sons. Il aurait fait tout ce qu’il pouvait pour me détruire. Je dis juste la vérité, je ne cache rien. Je montre comment son cerveau marche parce que ça m’a fait chier. »

 

Ensuite, Jay-Z a répondu avec de The Takeover:

« Je savais qu’il répondrait avec quelque chose, il n’allait pas abandonner si facilement. J’ai déjà quelque chose sur mon prochain album pour lui (Ether). J’étais déjà préparé. »

 

Quelques mois plus tard, Nas sortait Ether le jour de l’anniversaire de Jay-Z, et remportait l’un des deux clashs les plus mythiques du Hip-Hop.