‘Harlem Streets’ est sorti en 2003 et est tiré de l’album Revolutionary Vol.2 d’Immortal Technique. Ce morceau dévoile la rude réalité de la vie à Harlem où Felipe a grandi. On retrouve ainsi des sonorités espagnoles, références à ses origines péruviennes.

Immortal Technique signale l’abondance de cocaïne dans les rues d’Harlem. Il pointe du doigt les causes destructrices d’Harlem, en évoquant la drogue, l’oppression des médias, les policiers corrompus ou encore la pauvreté :

Les rues de Harlem restent inondées de poudre blanche
Comme ces enfoirés s’enfuyant des Twin Towers
Les coups de feu secouent la Terre tel une pluie de météorites
Bowling For Columbine, la peur donne du pouvoir aux médias
L’innocence dévorée comme des nuggets
La cocaïne du gouvernement cuisinée pour être injectée dans le ghetto
Faux témoignages de flics corrompus lors de ta mise en examen
Vivre au ras des pâquerettes, lutte constante pour effectuer les paiements

À cause de l’embourgeoisement du quartier, les foyers se trouvent dévastés et baignent dans une pauvreté hors-norme, ne pouvant avoir accès à la nourriture ou encore aux soins médicaux nécessaires :

Les mères essaient de nourrir leurs enfants
Mais la gentrification les chasse de leur bâtiment
Une génération de bébés nés sans soins médicaux
Les familles sans abri, rejetées du droit aux allocs

Ici, Immortal Technique fait allusion au génocide cambodgien mené par Pol Pot et son armée de khmers rouges, et compare ces actes ethnocides au quartier d’Harlem qui essaie d’exterminer ses habitants en se situant dans les quartiers chics de Manhattan. Il dénonce également l’hypocrisie des politiciens qui usent de l’ignorance et de la détresse des pauvres afin de faire entendre leurs discours :

C’est comme au Cambodge, « The Killing Fields » en ville
Nous vivons dans la détresse et nous accrochons le drapeau à l’envers
Le son des politiciens conservateurs à la télévision
Les gens du quartier sont aveugles, alors ils nous disent d’écouter
Ils votent pour que nous entrions en guerre immédiatement
Mais aucun de leurs enfants ne sert dans les rangs de l’infanterie
Les chances sont contre nous, comme dans un casino
Penses-y : l’armée est majoritairement noire et latino

Tech’ sait pertinemment que son message de prévention ne pourra pas être entendu par tous. De ce fait, il met la faute sur leur ignorance et insouciance qui biaisent leur démarche de réussite. En raison de cette méconnaissance envers le gouvernement, une bonne partie des communautés vivant dans le ghetto se retrouvent emprisonnées :

Et si tu ne peux pas reconnaître la réalité de mes mots
Tu n’es qu’un autre connard stupide sur le trottoir
Tentant de s’échapper du ghetto par tes manières ignorantes
Mais tu ne peux pas lire l’histoire quand t’es analphabète
Et tu ne peux pas élever une famille avec un salaire minimum
Pourquoi penses-tu que la plupart d’entre nous sont enfermés dans une cage ?

La pauvreté financière et d’esprit poussent les noirs à se complaire dans cette détresse plutôt que de se révolter comme le souhaiterait Tech’ :

Je dis la vérité aux négros, parce que leur fierté est indigente
Il vaut mieux être riche et coupable que pauvre et innocent
Mais j’en ai assez de me sentir impuissant à regarder le monde brûler
À l’ère de l’apocalypse, attendant mon tour

Immortal Technique aspire à délivrer un message pertinent et révélateur auprès de son entourage afin de les alerter sur les dangers de cette société nocive et désintéressée des souffrances des quartiers :

Je suis un négro de Harlem qui se préoccupe de l’avenir
Et si tu es sur mon chemin, ce serait un honneur de te tirer dessus
Te déraciner avec le mal qui grandit auprès de mon peuple
Les rendant malhonnêtes, cannibales et mortels
Mais je vois à travers la mentalité qui est ancrée en nous
Et j’informe ma famille sur les personnes en qui nous devons avoir confiance

‘Harlem Streets’ se veut être un morceau moralisateur et engagé auprès de la communauté noire d’Harlem délaissée par le gouvernement et les personnes aisées, abusant ainsi de leur ignorance afin d’instaurer un climat capitaliste extrême.

 

De quoi ça parle? est la section d’Adramatic Hip-Hop dans laquelle vous retrouverez régulièrement une analyse textuelle détaillée d’un son ainsi que la traduction de ses passages clés afin d’en extraire l’histoire qu’il raconte.