A travers diverses interviews ou déclarations, plusieurs rappeurs ont rendu hommage au tout premier album de Nas sorti en 1994:

Kendrick Lamar

« On partage en quelque sorte une histoire similaire rien qu’en venant d’une communauté et de ne pas avoir été avalé par ce qui nous entoure. Il vient des quartiers, je suis de Compton. Je suis sur qu’il a traversé beaucoup d’épreuves. Tu entends dans ma musique ce que j’ai traversé et rien que d’être capable d’élever ton esprit un peu plus au travers de l’écriture est plus importante qu’une chanson. Je n’y serais pas arrivé si Illmatic n’était pas sorti. Je ne dis pas que je suis comme Nas ou comme Jay-Z, je veux être Kendrick Lamar, mais rien que de savoir que je suis dans le même avion que lui quand on regarde les sujets de mes chansons et de ce qu’il parle et de ce qu’il a fait dans sa carrière, ça me rend un peu plus confiant dans ce que je fais. »

Kanye West

« Quand Nas est arrivé, il n’y avait pas de plus grand rappeur dans le monde que Nas. Le flow, Illmatic, ça a changé tout le rap game. Nas est le seul MC de ma génération – ou peut-être Rakim mais c’était de la génération avant moi  – mais Nas pour ma génération était l’MC le plus respecté dans chaque genre de rap. Il pouvait faire une chanson avec Puffy ou le Wu-Tang. »

Havoc

« On avait pour habitude de toujours écouter Illmatic en trainant avec Nas dans Queensbridge. Ce qui est drôle est qu’il était humble. J’écoutais l’album et les chansons étaient tellement dingues, ça te donnait envie de pleurer. Lui était juste calme, genre: ‘Tu kiffes?’ On l’écoutait morceau par morceau, donc lorsqu’il est sorti, je n’étais pas surpris par les réactions de tout le monde. Tout le monde devenait dingue. Tu ne pouvais pas marcher dans le ghetto sans entendre Illmatic. C’était dans ton cerveau. »

Black Thought

« J’avais une copie advance d’Illmatic, donc je l’écoutais à l’Howard University et je tremblais un peu. Je savais que ça allait changer le rap game. »

A$ap Rocky

« Illmatic déchirait… Les jeux de mots sur cet album aussi. »




Lupe Fiasco

« Je ne savais pas qu’Illmatic existait lorsque j’ai reçu It Was Written. Je l’ai découvert plus tard sur un poster promotionnel sur le mur du dortoir des amies de ma sœur au Lycée. Lorsque je l’ai enfin écouté ça a étendu mes horizons lyricaux. Je le connais encore par cœur à 75%. C’est un modèle de classique et l’un des cadeaux les plus élégants que le Hip-Hop nous a offerts. Même si j’admire l’album en entier je dois reconnaitre que les choses sont vraiment devenues vraies lorsque les notes de piano étaient jouées sur The World Is Yours et que Nas y est allé en mode super saiyan. Mes oreilles se sont dressées et c’était fini. Cette formule est présente dans Tetsuo & Waves et guide mon processus d’écriture à ce jour. »

Danny Brown

« J’étais en 7th grade (5ème). Je pense que c’était le premier album que j’ai eu. Je pouvais fermer mes yeux et tout visualiser. Je me rappelle du premier jour où je l’ai eu, j’allais dans ma chambre l’écoutant en entier. J’étais juste un gosse de Detroit et je sentais que j’étais au milieu de Queensbridge. Je n’avais jamais entendu une musique que je pouvais voir. C’était la première fois que j’ai vu la musique: ce qu’il disait, la façon dont il le disait, la façon dont c’était présenté. »

C’est son deuxième album préféré de tous les temps.

No Malice

« Illmatic a capturé tout l’état d’esprit de New York pour moi. Ca a touché à tout ce que je connaissais de New York. L’album avait 10 chansons, elles étaient toutes parfaites. Moi et mes potes avons des bons souvenirs de rouler en voiture en écoutant ça, trainant, fumant. Ca incorporait tout ce qui était bon avec le Hip-Hop. Ce CD n’a jamais quitté mon lecteur. »

Fashawn

« Nas a été une grande inspiration pour moi. Si il n’y avait pas eu d’album comme Illmatic je n’aurais pas su à quoi un premier album d’un artiste devait ressembler. »

Childish Gambino

« Illmatic de Nas est un gros album maintenant parce que les beats étaient les plus dingues, ses textes étaient LES textes. Il a raconté une histoire… Illmatic n’est pas une Bible, tu entends qu’il a fait des erreurs, il dit des mauvaises choses qu’il a faites mais tout est vrai. »

Stalley

« Quand j’ai mis Illmatic dans le lecteur je l’ai écouté du début à la fin et ça a vraiment changé ma vie et ça a vraiment changé la façon dont je regardais et écoutais le Hip-Hop. »

Bishop Nehru

« Je pense que c’est le meilleur album Hip-Hop de tous les temps parce que:

1) C’est du Hip-Hop pur.

2) La durée de l’album. A mes yeux c’est comme ça qu’un album parfait doit être. Ca doit te donner envie d’en vouloir plus. C’est comme ça qu’ils faisaient avant. Michael Jackson, The Beatles ils ne sortaient pas 18 chansons sur un album. Ils en mettaient 11, 10. C’est comme ça que t’amènes de la qualité. »

Fred The Godson

« Ca doit être Illmatic. Ca doit l’être. J’étais un gosse mais j’ai toujours été plus avancé pour comprendre les choses. J’ai toujours eu un esprit plus mature, donc quand j’ai entendu cet album de Nas… Ce négro donnait l’impression qu’il était un Jean Baptiste noir ou un truc comme ça. Genre dans Memory Lane:

« I rap for listeners, bluntheads, fly ladies and prisoners/Hennessy-holders and old-school niggas, then I be dissing/A unofficial that smoke Woolie Thai/I dropped out of Cooley High, gassed up by a cokehead cutie pie. »

Ce négro était fou. J’étais genre: « Yo c’est quoi ce truc? »

« Caved inside, a thousand miles from home »

On aurait dit Rakim mais mis à jour. T’aurais pu dire qu’il avait eu son style de Rakim. Mais il l’a rendu plus frais et c’était dingue, incroyable. »




Vinnie Paz

« Stoupe est venu me chercher après l’école et on l’a acheté à Funk-O-Mart. On a débattu pendant des mois (des années même) parce qu’il arrêtait pas de dire que c’était ennuyeux alors que je trouvais que c’était le meilleur album depuis Let The Rhythm Hit ‘Em. Des années après, il a enfin été d’accord. C’était de bons souvenirs. Probablement le dernier VRAI album à avoir reçu 5 Mics. »

Papoose

« Ce gars est venu de nulle part disant qu’il était moitié homme, moitié incroyable. J’étais genre, what the fuck? Lyricalement, ce que Nas faisait à cette époque… A cette époque c’était le premier que j’ai entendu dire cette merde dans une chanson rap. « Pissin in the elevator », tu vois ce que je veux dire? Personne rappait de ce genre de truc. One Love, écrire une lettre à ton pote qui était incarcéré. J’ai toujours eu des gens qui étaient dans et en dehors du système, donc je me suis retrouvé là dedans. A ce moment là, j’ai senti que Nas était le premier à rapper au sujet de certains trucs. Et ensuite j’ai entendu Melle Mel, et j’ai réalisé qu’il le faisait avant Nas. Mais Nas était bon pour ça mec, Nas était incroyable à ce moment là. Nas était un poète. Tous ces albums m’ont aidé à traverser différentes épreuves à cette époque là. »

Killer Mike

« Illmatic m’a forcé et continue à me forcer à atteindre la perfection à chaque album. »

Schoolboy Q

« Personne ne rappait comme ça. Pas seulement sur la westcoast, mais nulle part. Nas avait genre… 19 ans non? Avoir toute cette connaissance à 19 ans était dingue. »

Suivez-nous sur Twitter