‘III Mind of Hopsin 1’ est un morceau sorti en 2011 où Hopsin dévoile son univers délirant et extravagant en expliquant comment il est passé du jeune homme Marcus Hopson au rappeur Hopsin tout en exigeant le respect qui lui est dû pour sa contribution au Hip-Hop.






Hopsin a abandonné l’école lorsqu’il était jeune face au désespoir de ses enseignants, et s’engage de ce fait à ne jamais délaissé le rap qui, comme lui adolescent, ressent le besoin d’être sauvé. Hopsin se positionne ainsi en tant que messie du hip hop :

Au lycée, Marcus n’était pas un élève serviable
Il a abandonné parce que les enseignants ne l’aidaient jamais
Et si je ne sauve pas ce rap game, qui d’autre le fera ?

De part son esprit excentrique et son regard fascinant dû aux lentilles de contact blanches, Hopsin est considéré comme quelqu’un de dément et comparable au Diable :

Si vous pensez que Hop est fou, alors c’est que vous le détestez
Et qu’est-ce que mes lentilles de contact ont à voir avec Satan ?

Il s’affirme en tant que rappeur innovant et exige ainsi le respect de l’exclusivité :

Maintenant, écoutez-moi bien : J’ai lancé un mouvement cette année
Je vous enculerai si vous intervenez

Hopsin défit toute personne qui remet en question sa légitimité et vise à annihiler toute forme de résistance. Cependant, en souhaitant imposer le respect qu’il mérite par la violence, il se fait emprisonner dans un pénitencier :

Vous essayez de prouver que vous êtes des lunatiques ? Ooh, je suinte de peur !
Tu es sur le point de passer pour un clown: Je vais t’arracher la tête
Je vais y enfoncer un bâton, puis frapper le reste de ton corps avec
Je commence à être violent, les flics arrivent avec les sirènes hurlantes
Maintenant, je dois sauter une clôture en fil de fer barbelé
Ils me trouvent dans la voiture en panne dans laquelle je me cachais
L’accusation contre moi est maintenant un homicide
Je marche vers la cellule de la prison avec le gardien avec lequel je suis
Il me pousse à l’intérieur, puis le barreau se referme

Normalement, cela me dérangerait, mais cette fois-ci j’ai perdu la tête
Qui diable est-il ? Le plus grand rageu que vous rencontrerez jamais
Des lentilles de contacts blanches, pour que vous vous souveniez de moi
Des paroles si habilement assemblées que vous ne serez jamais à mon niveau
Je vous découpe tous, vous les rappeurs, en céleris
Les faux voyous qui rappent comme : « Je vais laisser le Glock te cracher dessus
Je viens de sortir de prison parce que je fais ce que les vrais négros font ».
Non, ne mentez pas, parce que ça fait mal quand vous entendez la vérité

J’emmerde la vie, tu ne peux rien me dire
Je te planterai un couteau dans le dos et le laisserai sortir par le nombril
Monsieur, votre fille n’était pas si réticente
Vous voyez cette bite de 20 cm qui sort de mon pantalon ? Eh bien, elle l’a sucée
Je suis allé à Walmart avec une carte Visa, j’ai acheté un body à votre femme
Et lui a fait essayer pour me faire bander
Je suis assez énervé, je ne trouve jamais de salope à baiser
Je me branle beaucoup, c’est pour ça que seul mon poignet droit est musclé
Je suis devenu bête à cause de deux paquets de Now and Laters (bonbons)
Ensuite je me suis battu contre des négros comme si j’étais le Power Ranger noir
Je me suis rendu au lac puis j’ai lutté contre deux alligators
Ensuite, j’ai couru à poil dans les bois ; et alors, mon pote ? C’est la nature

Acquérant une notoriété grandissante, certains amis de Marcus souhaitent utiliser sa célébrité afin de recevoir plus de visibilité, or Hopsin refuse de se faire duper par des opportunistes et ne désire pas collaborer par affinité :

Pourquoi j’aurais voulu faire un feat avec toi ?
Yeah, tu es très ami avec Marcus mais Hopsin ne veut pas rapper avec toi !
Tu es rempli de merde comme un papier toilette
Et tu es une salope quand tu vas dans en studio, tu emmènes ton père avec toi






Durant ces années, sa technique et son flow sont devenus incontestables. Il se sent aussi dangereux que Ben Laden de part son rap assassin :

Non ! Inacceptable, maintenant regardez-moi détruire un flow
Je jure que de la façon dont je suis au micro et que je balance des bombes
Je pourrais tout aussi bien porter un turban d’Oussama ben Laden

‘III Mind of Hopsin 1’ est le premier morceau de cette série d’enregistrements qui vise à critiquer frontalement la scène rap actuelle qui, selon lui, est vouée à l’échec s’il n’intervient pas en tant que sauveur, car lui seul est légitime de défendre le hip hop.

 

De quoi ça parle? est la nouvelle section d’Adramatic Hip-Hop dans laquelle vous retrouverez quotidiennement une analyse textuelle détaillée d’un son ainsi que la traduction de ses passages clés afin d’en extraire l’histoire qu’il raconte.

Passionnée de la culture hip-hop depuis des années, je suis une grande fan de gangsta rap notamment N.W.A, Ice-T, 2Pac ainsi que d’artistes new-yorkais tels que Notorious B.I.G, Mobb Deep, Nas ou encore Public Enemy.