Ice-T craint que des rappeurs se fassent tuer à cause du Super Bowl

Ice-T met en garde les rappeurs qui viennent à Los Angeles pour le Super Bowl car ils pourraient être la cible de gangs.

Tracy Marrow, aka Ice-T, est l’un des rappeurs les plus respectés de la scène hip-hop. Une légende californienne et l’un des principaux piliers du gangsta rap.

Comme beaucoup dans ce milieu, surtout dans les années 90, les rappeurs ont fait partie de gangs. La plupart faisant plusieurs séjours en prison pour diverses raison. Dans le cas de Ice-T, il a appartenu au gang des Crips jusqu’à ce qu’il trouve un échappatoire grâce à la musique.

Il est l’un des artistes hip-hop dont la street credibility n’est plus à prouver. Et c’est avec ce statut qu’il a tenu à avertir les rappeurs.

Il a dit d’être sur le qui-vive ce week-end, et surtout dimanche. Le concert de Dr Dre, Snoop Dogg, Eminem, Kendrick Lamar et Mary J Blige attire beaucoup d’attention. A un tel point qu’il fait venir énormément de monde à Los Angeles, au-delà des simples amateurs de sport. Ice-T pense que des membres de gangs profiteront de l’afflux de fans et de rappeurs au Super Bowl pour gagner de l’argent de manières illégales. La situation devrait donc se détériorer avec la présence de membres de gangs rivaux, et on pourrait assister à des agressions, voir des meurtres.

 

« Aux jeunes rappeurs qui viennent à L.A. pour le week-end du Super Bowl. L.A. compte plus de 50.000 membres de gangs actifs… Assurez-vous de jouer la sécurité. C’est l’ouest sauvage », a dit Ice-T dans un message sur Twitter.

Déjà quatre blessés lors d’une fusillade

On a d’ailleurs pu avoir la preuve que le danger de mort est bien réel il y a quelques jours. Justin Bieber organisait une soirée avec de nombreux invités VIP au restaurant Nice Guys vendredi. Beaucoup de personnes étaient présentes et il y a eu une bagarre où quatre personnes se sont faites tirer dessus, dont Kodak Black.

 

Ice-T a déclaré qu’il avait essayé d’aider les jeunes à sortir de cette vie, et qu’il était donc très conscient de la façon dont la ville bouge. Sa musique avec le groupe Body Count en est un parfait exemple, plein de références sociales et une déclaration directe aux institutions. En 1990, « Cop Killer » en est la preuve la plus frappante. Une chanson qui, avec « F*** Tha Police » de N.W.A., a enragé les forces de l’ordre.

 

Augmentation de meurtres à Los Angeles en 2021

400 meurtres ont eu lieu à LA en 2021, soit le nombre le plus élevé depuis 15 ans.

Les 397 meurtres de la ville l’an dernier sont les plus nombreux depuis 2006. Cette année là, 480 homicides avaient été recensés. 355 meurtres ont été comptabilisés en 2020.

Sofiane Jensen
Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube