De quoi ça parle? est la nouvelle section d’Adramatic Hip-Hop dans laquelle vous retrouverez quotidiennement une analyse textuelle détaillée d’un son ainsi que la traduction de ses passages clés afin d’en extraire l’histoire qu’il raconte.

 

Fight The Power est l’un des morceaux les plus emblématiques de Public Enemy. Sorti en 1989 pour le film ‘Do The Right Thing’ de Spike Lee, le titre sera inclus à l’album ‘Fear of a Black Planet’ sorti en 1990.

‘Fight The Power’ délivre un message fort en attaquant directement les icônes américaines blanches et appelle le peuple afro-américain à se rebeller pour ses droits.

Dans le premier couplet, Chuck D fait un constat d’urgence vis à vis de l’absence de droits pour les afro-américains et fait appel à notre devoir pour renverser le pouvoir :

Il faut qu’ils nous donnent ce que nous voulons
Il faut qu’ils nous donnent ce dont nous avons besoin
Notre liberté d’expression est la liberté ou la mort
Nous devons combattre les pouvoirs mis en place




Ici, il essaie d’unifier et de rassembler le peuple afin de combattre ensemble afin d’accroître leur force. Il évoque une envie de changement pour le bien de tous, qui doit passer par une révolution. Avec ce message de courage et d’amour, il tente de redonner foi et espérance aux citoyens noirs.

Le rythme a été conçu pour vous faire bouger
Mais ce qui compte c’est que les rimes
Aient vocation à remplir votre esprit
Maintenant que vous avez réalisé que la fierté est arrivée
On doit faire circuler tout ça pour que vos cœurs s’endurcissent
C’est un début, une œuvre d’art

Ils incitent le peuple à s’informer avant de se révolter, en ne négligeant aucun détail. Cette prise de conscience doit se faire de manière intelligente :

Les gens nous sommes les mêmes
Non, nous ne sommes pas pareils
Parce que nous ne connaissons pas le jeu
Ce dont nous avons besoin, c’est d’une prise de conscience, nous ne pouvons pas être négligents
Il faut y aller pour ce que l’on sait
Pour faire en sorte que tout le monde voie, afin de lutter contre les pouvoirs mis en place

Ce passage est certainement celui le plus controversé du morceau. En effet, ils s’attaquent ouvertement et publiquement à Elvis Presley et John Wayne en les traitant de racistes. Chuck D et Flavor Flav s’expliqueront un peu plus tard en précisant qu’ils ne s’en prenaient pas à eux en tant qu’artistes mais plus par rapport à ce qu’ils représentaient.




Il évoque également qu’en étant noir, ses héros ne peuvent être des hommes blancs présents sur les timbres. Et 10 ans après ‘Fight The Power’, un de ses héros figurait dessus : Malcom X :

Elvis était un héros pour la plupart
Mais il n’a jamais rien signifié pour moi, vous voyez
Ce connard était carrément raciste
Purement et simplement
On l’emmerde lui et John Wayne
Parce que je suis Noir et fier
Je suis prêt et excité, et en plus je suis enthousiaste
La plupart de mes héros n’apparaissent pas sur les timbres
Regardez un peu dans le passé et vous trouverez
Rien que des rednecks pendant 400 ans si vous vérifiez

Chuck D a expliqué avoir trouvé l’inspiration pour la chanson lorsqu’il survolait l’Italie pendant la tournée de Public Enemy’s Run’s House :

« Je voulais avoir en quelque sorte le même thème que l’original « Fight the Power » des Isley Brothers et le compléter avec une sorte de vision moderne de ce qu’était notre environnement à cette époque. »